Archive

Centrafrique: Vers l’éradication des dysfonctionnements dans les centres hospitaliers

La rencontre se déroulera du 27 au 29 juillet 2011 dans l’hémicycle de l’assemblée nationale à Bangui

 

Le mercredi 27 juillet 2011, l’hémicycle de l’Assemblée nationale a servi de cadre à la cérémonie d’ouverture du forum sur les problèmes du secteur de la santé en République centrafricaine, forum qui se tient du 27 au 29 juillet 2011 dans la même salle en présence des institutions onusiennes, des membres du gouvernement, sous l’égide du conseil national de la médiation. Le problème qui se pose dans le secteur sanitaire en République centrafricaine est de plus en plus inquiétant. Face à cela, la société civile s’était approchée du Médiateur de la République pour lui faire part de nombreux dysfonctionnements qui y surviennent.

 


© leconfident.net
M. Paulin Pomodimo, Médiateur de la République
Dans les centres hospitaliers de Bangui et des provinces, ces problèmes font parfois qu’il y ait perte en vies humaines, et parfois lors des accouchements. L’on pourrait facilement croire que médecins, les infirmiers, les sages femmes, etc., ne font pas bien leur travail. Selon le ministre de la santé publique et de la population, au temps des médecins, infirmiers et sages femmes formés par les européens, ces dysfonctionnements ne se faisaient pas sentir mais aujourd’hui, la situation est tellement alarmante qu’il faudrait trouver une solution rapide, d’où l’organisation dudit forum. Lors de la cérémonie d’ouverture, trois allocutions étaient prononcées à savoir celle de Docteur Jeanine Ntibanyiha, chargé de bureau de l’organisation mondiale de la santé, de M. Jean Michel Mandaba ministre de la santé publique et de la population et de M. Paulin Pomodimo, Médiateur de la République. Pour Dr Jeanine Ntibanyiha, la santé est un droit inaliénable et tout individu aspire à maintenir son niveau de santé le plus élevé possible quand on sait que la santé est un facteur incontournable pour tout processus de développement socio économique du pays

 

Le Médiateur de la République a, quant à lui, intervenu pour présenter les objectifs de ces assises. Selon lui, ces assises permettront à toutes les entités concernées d’examiner sans complaisance, les différents problèmes qui touchent au secteur de la santé en République Centrafricaine et qui conduiront à la formulation de quelques pistes et solutions. Il a ainsi rappelé la charte d’Ottawa au Canada de 1986 qui stipule que «seule la promotion de la santé permettrait à nos populations et à nos pays de réaliser leurs ambitions dans le sens de l’amélioration des conditions de vie et du développement socioéconomique et politique». Précisons que plusieurs points seront débattus pour le compte de la journée du mercredi 27 juillet 2011, notamment les enjeux et perspectives de la santé en République centrafricaine. Les assises se poursuivront jusqu’au vendredi 29 juillet 2011 dans la soirée


Commentaire


Retour en haut