Archive

Centrafrique: Quelle méconnaissance de líart plastique centrafricain!

Le chef díatelier sculpture de líEcole Métier díArt, Joêl Nambozouina envisage la valorisation à líéchiquier national et international

 

Quelles sont les particularités de la sculpture en Centrafrique?
En Centrafrique, il y a les sculptures sur bois, monumentales, récupérations. Mais la particularité en Centrafrique, cíest la réalisation des úuvres traditionnelles et thématiques.

Quelles sont les difficultés que les sculpteurs rencontrent-ils dans leur métier?
Les difficultés sont énormes notamment manque de structures (atelier) adéquate pour la réalisation des úuvres díarts en République Centrafricaine. Le manque de réseau des artistes pour les échanges culturelles, manque de communication et les supports pour le perfectionnement sur les arts plastiques.

 


© journaldebangui.com
L'artiste Joêl Nambozouina
Vivez-vous de votre Art?
Les artistes vivent de leur art par rapport au marché pour subvenir à leurs besoins familiaux. Malheureusement le service díindustrie culturelle du ministère des arts et de la culture ne suit pas les artistes dans leurs ateliers afin de mettre en place une véritable politique culturelle favorisant les artistes à bien gagner leur vie dans líart contemporain en République centrafricaine.

Avez-vous le concours du gouvernement pour le développement de ce secteur?
En principe, les associations culturelles affilées au ministère des arts et de la culture doivent bénéficier díune subvention octroyé par le gouvernement. Mais dans la réalité des faits, ces fonds qui devaient parvenir par le truchement du ministère de la culture ne parviennent pas aux ayants droits.

 


© journaldebangui.com
Une vue de l'atelier de Joel N.
Avez-vous pris part à des expositions à líextérieur du pays?
Jíai été en résidence exposition individuelle au Cameroun, en France notamment à Paris, Auxerre et líAlliance Française de Paris. Et recensement, jíai participé au nom de la République Centrafricaine à la Francophonie à Beyrouth.

Quíen attendez-vous du gouvernement?
Si nous prenons líexemple du Burkina Faso, il résout leur problème par le biais de líart. Mais pourquoi dans notre pays? Nous attendons de la part du gouvernement la redynamisation de líart contemporain en subventionnant líorganisation des artistes plasticiens centrafricains (OAPCA).

Le marché de líart en Centrafrique est-il propice pour les artistes sculpteurs?
Jíai fais de líart pour ma vie. Le marché de líart plastique en République centrafricaine, est méconnu du public centrafricain. Les touristes qui payaient les objets díarts ne viennent plus comme auparavant.

 


© journaldebangui.com
Une vue de l'atelier de Joel N.
Avez-vous eu des échanges culturels avec les sculpteurs de la sous région?
Je suis invité par les artistes plasticiens de la sous région pour les échanges culturels et la mise sur pied la nouvelle donne pour le développement ainsi que la valorisation de líart plastique, notamment dans la recherche et création.

Avez-vous une perspective díavenir pour les artistes sculpteurs?
Cíest díorganiser en commun accord avec le ministère de tutelle et les organisations internationales en République Centrafricaine des ateliers, résidence expositions et conférence débat sur la méconnaissance de líart plastique en République centrafricaine.


Commentaire


Retour en haut