Archive

Mise en garde d’Elisabeth Kofio au personnel de l’Energie centrafricaine

Dans son intervention, la directrice générale par intérim a demandé que cesse les mauvaises pratiques de certains agents de l’ENERCA

 

La directrice commerciale de l’Energie centrafricaine (ENERCA) assurant l’intérim du Directeur général empêché, a présidé une réunion de travail avec tout le personnel de l’ENERCA dans l’enceinte de ladite institution. L’objectif de cette rencontre était de mener une campagne d’éducation à l’intention du personnel. Suite au constat relevé par la Direction que la performance de l’ENERCA se dégradait de plus en plus et il semblerait que le personnel a été mis en cause, la direction générale, dans le cadre de la redynamisation de ses activités, a pensé qu’il était important de mener une campagne de sensibilisation d’abord au niveau interne avant de passer à la vitesse supérieure qui est la phase de sanctions. Cette campagne de sensibilisation a débuté depuis le mercredi 20 juillet 2011 et ce, jusqu’au jeudi 28 juillet 2011.

 


© journaldebangui.com
L'ENERCA à Bangui
Cette phase de campagne sera conduite par les délégués du personnel dans le cadre d’une éducation ouvrière en collaboration avec toutes les directions opérationnelles de l’institution. C’est dans cette optique qu’a eu lieu la cérémonie de lancement par la directrice commerciale Mme Elisabeth Kofio de ces activités. En ce qui concerne l’organisation de cette campagne, un planning a été établi. Selon ledit planning, l’équipe de sensibilisation passera par direction et va aborder chacune d’elle avec sa spécificité pour voir quelle activité qui a été menée par cette direction et quels sont les impacts sur les indicateurs qui sont entre autres les taux de perte, les factures impayées, etc. Cette opération s’étendra jusqu’au niveau de Boali, là où s’approvisionne l’ENERCA parce que c’est Bangui-Boali qui est beaucoup plus affecté.

 


© journaldebangui.com
Sur le site des chutes de Boali
Dans son intervention, la directrice générale par intérim a demandé que cesse cette mauvaise pratique de certains agents de l’ENERCA. Elle a indiqué que pour la survie de l’ENERCA, le Conseil d’administration et la direction générale se sont battus auprès des banques pour vendre leur créance, ce qui leur a permis d’avoir des moyens pour l’achat des compteurs. Elle a demandé à ce que chaque personnel se fasse violence en laissant ces mauvaises pratiques. Elle n’a pas manqué d’attirer l’attention des releveurs qui ne font pas leur travail et qui jouent avec la trésorerie de l’entreprise. Elle a mis en garde ceux qui passeront outre ces consignes, seront purement licenciés où seront frappés de sanctions. Selon elle, la récréation est terminée.


Commentaire


Retour en haut