Archive

Les forces françaises au Gabon (FFG) ont mené à Bangui une instruction

L'objectif de ce détachement d’instruction opérationnelle (DIO) était de remettre à jour les connaissances dans le domaine de la méthode d’élaboration d’une décision opérationnelle

 

Dans le cadre de la coopération militaire opérationnelle régionale, les forces françaises au Gabon (FFG) ont mené à Bangui une instruction portant sur la réflexion tactique du niveau du commandant de sous groupement tactique interarmes (SGTIA). Du 15 au 17 juin 2011, le détachement a encadré, à l’école de formation des officiers d’active centrafricains du camp Kassaï, 14 officiers d’origines diverses.

 


© ema
Sur le terrain de l'instruction à Bangui
L'objectif de ce détachement d’instruction opérationnelle (DIO) était de remettre à jour les connaissances de ces officiers dans le domaine de la méthode d’élaboration d’une décision opérationnelle (MEDO), puis de les entraîner à raisonner sur des cas concrets de tactique simple de niveau SGTIA (environ cent hommes) à dominante infanterie. Ce projet de coopération régionale, initié et conduit par le colonel L’Hostis, adjoint du commandant des FFG, a su trouver l’écho nécessaire auprès de l’attaché de défense à Bangui, le colonel Marconnet et le lieutenant-colonel Neute, conseiller auprès du CEMA centrafricain, pour qu’une nouvelle dynamique soit relancée à l’école de formation des officiers d’active de Kassaï qui avait été fermée de 1979 à 2003. Il est envisagé d’inclure de manière systématique ce séminaire tactique dans le programme de formation des jeunes officiers centrafricains.

 



Commentaire


Retour en haut