Archive

LíAssociation des Femmes Juristes de Centrafrique

La présidente dresse le bilan positif de son Association

 

La présidente de líAssociation des Femmes Juristes de Centrafrique (AFJC), líAvocate Marie Blandine Songuéléma Yakondji, a dressé le bilan positif à líoccasion de la journée porte ouverte de líAFJC au siège de líassociation. Elle a indiqué que les objectifs recherchés par líAFJC, sont entre autres promouvoir les droits de líhomme en général, des femmes et des enfants en particulier; lutter contre toutes sortes de violences à líégard de la femme enfin contribuer à líédification de droit et díúuvrer pour la démocratie et la consolidation de la paix. LíAFJC a procédé à la vulgarisation de plusieurs textes juridiques à Bangui et dans líarrière pays à líintention des Organisations Non Gouvernementales et Associations féminines, les leaders communautaires et religieux sur les lois relatives à la santé de reproduction, la loi sur la protection des femmes contre toutes sortes de violences, le code de la famille et le code électoral, a-t-elle ajouté.

 


© rnl
LíAvocate Marie Blandine Songuéléma Yakondji
Ainsi, a-t-elle précisé que depuis Avril 2010 jusquíà ce jour, líAFJC a enregistré 1621 cas de violences dont 5% de cas de violences sexuelles, 10 % de violences physiques, et 85% de violences morales, par le biais de quatre centre díécoutes, notamment, Bangui, Bambari, Bouar et Bangassou. La présidente de líAFJC a également indiqué que ladite association est présente dans les zones de post -conflit, à savoir, Paoua, Ndélé, Batangafo, Bocaranga et Kabo dont la mission est de mener des actions de consolidation de la paix et la promotion de líEtat de droit et la bonne gouvernance. Il convient de rappeler que líAssociation des Femmes Juristes de Centrafrique a été créée le 19 juin 1992 par la présidente fondatrice Magistrate Marie Thérèse Dejean, qui a regroupé dix femmes juristes au sein díune organisation, afin díaider les femmes et les enfants qui sont au quotidien confrontés aux problèmes de droit.

 



Commentaire


Retour en haut