Archive

Amélioration de la gouvernance du gouvernement centrafricain à New York

Charles Armel Doubane, représentant de la République Centrafricaine aux Nations Unies, a vaillamment défendu son pays

 

Lors de la réunion du 7 juillet dernier à New York qui a vu la Représentante spéciale du Secrétaire général pour la République centrafricaine, Madame Margaret Vogt, présenter, devant le Conseil de sécurité, le rapport du Secrétaire général sur les activités menées par le Bureau intégré des Nations Unies pour la consolidation de la paix en République centrafricaine (BINUCA), Charles Armel Doubane, représentant de la République Centrafricaine auprès des Nations Unies, a défendu la politique díamélioration de la gouvernance démocratique du gouvernement centrafricain. En effet, Madame Vogt et Ban Ki Moon ont respectivement déploré les irrégularités relevées pendant le processus électoral et «la quasi-absence de líopposition politiques au sein des institutions démocratiques» depuis les élections de 2011.

 


Charles Armel Doubane et SG des NU Ban Ki Moon
Charles Armel Doubane, a estimé quí«une série díévènements encourageants a eu lieu depuis la tenue des élections de janvier dernier». Il a cité notamment líannulation partielle des résultats concernant un quart des sièges de líAssemblée nationale par la Cour constitutionnelle; la tenue de la table ronde des bailleurs de fonds à Bruxelles; la formation du nouveau Gouvernement de la République centrafricaine (RCA); le sommet tripartite Soudan-Tchad-Centrafrique, ainsi que la signature díun accord de cessez-le-feu avec le dernier groupe rebelle, connu sous líappellation: Convention des patriotes pour la justice et le progrès (CPJP).

 



Commentaire


Retour en haut