Archive

Centrafrique: Le Directeur de la Presse présidentielle sous les verrous

Cíest sur instruction du Président de la République que M. Javan Zama Papa, Directeur de la Presse présidentielle a été mis aux arrêts

 

Les motifs de son arrestation tournent autour du «détournement» díune partie des fonds octroyés par le Président de la République à líorchestre universitaire «Sendagui Musika». Selon un étudiant de líuniversité de Bangui contacté à cet effet, lors de líouverture de la sixième édition du Festival Universitaire (FestiíUniv) qui a eu lieu du 4 au 7 juillet 2011, le Chef de líEtat a promis acheter du matériel pour líorchestre universitaire. Aussitôt après la cérémonie díouverture du FestiíUniv, le Directeur de la Presse présidentielle a contacté líAssociation Nationale des Etudiants Centrafricains (ANECA) qui a fait dépêché à la Présidence de la République, le Déléguée à la Culture, aux Arts et aux Sports, Bienvenu Gbelo et le chef de líorchestre universitaire. A la Présidence, on leur fera savoir quíil y existe une pratique selon laquelle, quand le chef de líEtat décaisse de líargent pour une situation donnée, cíest à eux de síorganiser pour le nécessaire.

 


© cap
Le Directeur de la Presse présidentielle
Le 5 juillet 2011, le Directeur de la Presse présidentielle est descendu à líUniversité de Bangui et a automatiquement établi un laissez-passer pour le Délégué à la Culture, aux Arts et aux Sports, Bienvenu Gbelo et le chef de líorchestre universitaire pour le Cameroun. Le lendemain, cíest-à-dire le 6 juillet, ils sont partis au Cameroun pour le besoin de la cause. Le 8 juillet 2011, ils seront surpris díécouter sur les ondes de la Radio Ndeke Luka que Monsieur Zama Javan Papa est aux arrêts pour avoir détourné plus díun million de Fcfa des Cinq millions octroyés par le Président de la République pour líorchestre universitaire. Síagit-il de la fin de la recréation comme annoncée par le Président de la République? Cíest la question que tout le monde se pose dans la Capitale centrafricaine.

 



Commentaire


Retour en haut