Archive

Affaire ministère public contre Bambou et Sandy

Líouverture des débats de fond aura lieu le 6 juillet prochain

 

Le tribunal de Grande Instance de Bangui a décidé vendredi 1er juillet 2011, díouvrir le débat de fond sur líaffaire ministère public contre les Directeurs de Publication du journal «Les Collines de líOubangui» et «Médias plus». Ils sont poursuivis respectivement pour incitation la haine, à la violence et trouble à líordre public puis diffusion de propagande de nature à pousser les populations à la révolte contre líEtat. Lors líaudience du 29 juin 2011, la Défense des prévenus Sandy et Bambou avait soulevé des exceptions pour demander líannulation de la procédure de flagrant délit initiée par le procureur de la République contre leurs clients.

 


Dans quel camp penchera la balance
Le parquet a estimé que les faits qui leur sont reprochés dépassent les dispositions de líordonnance n° 05.002 du 22 février 2005 sur la liberté de communication en République Centrafricaine et ceux-ci devraient être punis par les dispositions des articles 292 et 295 du Code pénal centrafricain. Líun des avocats des prévenus Mathias Morouba a déclaré que le tribunal a violé les dispositions de líordonnance sur la Liberté de la presse en république Centrafricaine. Il espère que lors des débats de fonds prévu le 6 juillet 2011, à Bangui, le ministre délégué de la défense fera un déplacement devant la barre pour apporter la lumière sur la disparition de líargent octroyé par líUnion Européenne destiné à payer les militaire et gendarmes retraités et dont il accuse les prévenus de salir son intégrité.

 



Commentaire


Retour en haut