Archive

Le laboratoire de haute sécurité P2 et P3 de l’Institut Pasteur de Bangui

Il a été inauguré par le Pr Alice Dautry, Directrice Générale de l’Institut Pasteur et sera bientôt opérationnel

 

Selon le Pr Alice Dautry, le laboratoire d’analyse de haute sécurité P 1 et P2 qui sera inauguré au sein de l’Institut Pasteur de Bangui est un laboratoire de niveau technique très élevé. Cinquante années après sa création, il n’était que normal qu’un tel laboratoire puisse enfin voir jour en République Centrafricaine. La raison, selon le Pr. Alice Dautry, «c’est qu’en Centrafrique, il ya des maladies qui apparaissent, des ma ladies qui émergent, il y a des résistances aux antibiotiques très importantes et pour pouvoir travailler sur ces maladies, on a besoin d’équipements particuliers dans le but d’utiliser les résultats de ce travail au service de la population de la RCA comme d’ailleurs depuis 50 ans et aujourd’hui, avec les moyens les plus modernes.»

 


© journaldebangui.com
Un laboratoire P1 et P2
Pour la Directrice Générale de l’Institut Pasteur, il y a en Centrafrique des maladies infectieuses, des virus, des bactéries, des parasites très dangereuses qui s’attrapent d’une personne à une autre et qui sont spécifiques à ce pays. Pour travailler sur ces maladies, les personnes qui y travaillent devront être protégés tout comme l’environnement de façon à ce que cette activité de travail ne puisse pas causer de risques supplémentaires. Donc, on se met dans des laboratoires qui sont isolés et où les échantillons sont travaillés dans des conditions particulières. C’est justement ce qui justifie la construction d’un tel au sein de l’Institut Pasteur de Bangui. Concluant ses propos, la Directrice générale de l’Institut Pasteur a annoncé que grâce à l’Agence Française de Développement, il va être construit en Centrafrique un centre d’enseignement dans le but est de for mer les professionnels de la santé afin de les rendre aptes à aller travailler dans d’autres parties de la RCA. Fondation privée reconnue d’utilité publique, l’Institut Pasteur a été crée en 1961 et compte aider par son expertise à l’amélioration des conditions de vies des populations centrafricaines.

 



Commentaire


Retour en haut