Archive

Le FDPC maintient sa position et annonce un échec probable de líactuel processus de paix

Le chef du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), Abdoulaye Miskine a dénoncé dans un communiqué, des lynchages médiatiques organisés par le régime actuel

 


© Droits réservés
Après líannonce de son retrait du gouvernement Ngrébada 2, le chef du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), Abdoulaye Miskine a dénoncer dans un communiqué, des lynchages médiatiques organisés par le régime actuel, la duplicité du Président Touadéra et de son Premier ministre, le non-respect de la parole donnée, des négociations menées à coup díenveloppes qui ne peuvent déboucher que sur des engagements non sincères. Selon le communiqué, des tels comportements peuvent avoir des conséquences graves sur líaccord de paix de Khartoum. Le FDPC tient à la nomination de personnes figurant sur sa liste transmis aux hautes autorités de líEtat, et dans laquelle ne figure pas le nom de son Président Koutamandji Martin alias Abdoulaye Miskine.


Commentaire


Retour en haut