Archive

RCA : le programme DDRR inclut désormais des leaders díopinion

Les leaders religieux et communaux vont servir de relais auprès des populations dans le programme du DDRR

 

Après la phase pilote du pré-DDR, le programme de désarmement des groupes armés se peaufine à líhorizon dans un contexte où le gouvernement organise à travers le panel de líUnion Africaine une concertation avec les groupes armés afin de préparer la réussite de ce vaste programme.
Líimplication des leaders communaux de Bangui, Bimbo et Begoua, et des leaders religieux se présente comme une stratégie pour servir de relais dans le programme du lancement du DDRR.

 


© rfi.fr
Selon le ministre conseiller spécial en matière de DDRR Jean Wilibiro Sacko, « cette opération ne peut être lancée sans informer, ni sensibiliser la population considérée non seulement comme bénéficiaire mais aussi comme actrice dans ce programme», lance Jean Wilibiro Sacko.

Líattente du Programme National du DDRR est de voir les participants relayer les messages spécifiques auprès de la population centrafricaine sur le programme díexécution de ce processus qui est encore contesté par certains groupes armés membre signataires de cet accord en 2015.

Pour le représentant de la Minusca, chargé de la division DDRR, Hervé Hesse cette deuxième phase de formation et sensibilisation est díune importance capitale, « une campagne de proximité avec les acteurs cibles va permettre díatteindre les objectifs de la mission du DDDRR en Centrafrique », souligne-t-il.

Cette session díinformation vient deux semaines après celle organisée au profit des professionnels de communications sur les stratégies et techniques de communications dans le cadre du lancement du programme DDRR.

 



Commentaire


Retour en haut