Archive

RCA : líassociation de défense des églises divise les opinions

La Ligue de défense des églises en Centrafrique suscite de nouveaux mouvements contre la communauté musulmane

 

Ce níest rien díautre quíun appel à la haine, au crime et au génocide. Cette ligue était, jusquíà maintenant, inconnue dans le paysage chaotique de Centrafrique. Son apparition soudaine semble être une machination de ceux qui veulent perpétrer le chaos dans le pays. Le but serait de scinder la République Centrafricaine en deux territoires : celui des chrétiens et celui des musulmans, alors que les uns et les autres sont, quoi quíon dise et quoi quíon fasse, condamnés à vivre ensemble.

 


© journaldebangui.com
La violence qui sévit aujourdíhui en Centrafrique est une abomination, manigancée de líextérieur par des prédateurs qui convoitent les immenses richesses de son sous-sol, avec líaide des dirigeants laquais et corrompus quíils ont installés au pouvoir.
des efforts de dialogue entre les Centrafricains se font jour au profit de la paix.
Propager la haine, le racisme ou la xénophobie, cíest un délit sévèrement puni par les juridictions de la RCA. Si des illuminés, placés sous la coupe de Satan, veulent transformer le territoire en un Rwanda du sinistre temps du génocide, il faut les neutraliser sans tarder.
Stigmatisation et condamnation de toutes parts
Líindignation et la réprobation de cette rhétorique génocidaire ont été unanimes. Pour une fois, mesurant la dangerosité de cette ligue qui rassemble les ennemis de la République Centrafricaine se prétendant chrétiens, les citoyens ont réagi et la la stigmatisation a été générale. Comment peut-on se dire chrétien et appeler à la haine ? Ont-ils oublié le «Aimez-vous les uns les autres» ou encore le « tu aimeras ton prochain comme toi-même» enseignés par la Bible ? La réconciliation du peuple centrafricain ne se fera jamais si on sépare les populations qui le composent. Elles auraient trop de mal à vivre en paix et en harmonie. Les églises de Centrafrique et les Musulmans de Centrafrique doivent donc condamner avec la plus extrême vigueur ces enfants égarés de líÉvangile. Ce sont des aventuriers de la mort. Ce sont des apprentis génocidaires. Des inconscients habités par la haine. Ils níaiment pas leur Nation.
Or, la Centrafrique est une République démocratique, laïque, indivisible et sociale. Il ne saurait être question díune quelconque discrimination au sein de son peuple, encore moins díune quelconque partition.
La ligue de Défense des Églises doit retirer son brûlot haineux des réseaux sociaux. Il níest en rien conforme aux valeurs de la République centrafricaine.

 



Commentaire


Retour en haut