Archive

RCA : líex-président Bozizé reçoit le Panel de líinitiative africaine

Cíest líune des rencontres préparatoires du dialogue entre les groupes armés, le gouvernement et la société civile

 

Après Michel Djotodia à Cotonou le mois dernier, c'est donc au tour de François Bozizé de recevoir les diplomates venus solliciter soutien et appui à l'initiative africaine. Selon Jean Willybiro Sako, conseiller du président Touadéra et membre de la délégation, l'un comme l'autre ont affirmé leur soutien au processus de paix.

 


© RFI
Selon de bonnes sources, l'un comme l'autre se sont montré surtout intéressés par la question d'un statut des anciens chefs d'Etat et ce qui en découle. Deux anciens présidents dont on ignore toujours s'ils seront invités au dialogue censé accoucher d'un accord politique de sortie de crise. Un dialogue qui par ailleurs se fait attendre. Les discussions préparatoires avec les groupes armés ou le gouvernement sont toujours en cours. Par ailleurs, le panel de facilitation cherche encore à mobiliser des soutiens financiers.
A New York ce vendredi, le Conseil de sécurité de l'ONU a souligné « le besoin urgent de nouveaux progrès dans le cadre d'un dialogue ambitieux et inclusif », manière d'exprimer une certaine impatience.
Dans la société centrafricaine, et même dans une partie de la classe politique, cette initiative africaine suscite la méfiance, car elle est assimilée à une possible amnistie des chefs de guerre. Dans un communiqué fin juin, les évêques centrafricains avaient exprimé ce rejet : « L'amnistie et l'impunité que certains tentent de nous imposer ne nous apporteront pas la paix. Car elles portent en elles-mêmes les germes d'autres crises. »

 



Commentaire


Retour en haut