Archive

République Centrafricaine: la Russie s’installe dans le pré carré français

Jean-Yves Le Drian, ministre français des Affaires étrangères, s’est rendu récemment au Congo, au Tchad et en Éthiopie pour évoquer les enjeux de sécurité régionale, en particulier la situation en RCA

 

Le 9 octobre 2017, le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra, se rend à Sotchi pour y rencontrer Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. Un mois plus tard, la Russie obtient, auprès du Conseil de sécurité des Nations unies, une levée partielle de l’embargo sur les armes imposé à la Centrafrique et s’engage à fournir 900 pistolets Makarov, 5 200 fusils d’assaut, 140 armes de précision, 840 fusils-mitrailleurs Kalachnikov, 270 lanceroquettes et 20 armes anti-aériennes à la République centrafricaine. Le 26 janvier 2018, le premier cargo d’armes russes arrive à Bangui, accompagné de 175 instructeurs destinés à former les soldats centrafricains à leur maniement.

 


© Slate
Depuis, la présence russe dans ce pays de 5 millions d’habitants ne cesse d’augmenter. Le président Touadéra a créé la surprise, à la mi-mars, en s’affichant entouré de militaires russes et non des traditionnels Casques bleus rwandais de la MINUSCA (mission onusienne en Centrafrique) censés assurer sa sécurité. Le même mois, Artem Kozhine, porte-parole adjoint du ministère russe des Affaires étrangères, rappelait qu’« en vertu des accords existants, la Russie explorait les perspectives de développement mutuellement bénéfique des ressources naturelles centrafricaines. Les concessions d’exploitation de
prospection minière ont commencé en 2018. »

 



Commentaire


Retour en haut