Archive

Centrafrique : Des scrabbleurs Centrafricains participent à une compétition de simultanée

Les scrabbleurs centrafricains avaient pris part à une compétition internationale simultanée le samedi 17 février à líAlliance Française de Bangui (AFB)

 

Les scrabbleurs centrafricains avaient pris part à une compétition internationale simultanée le samedi 17 février à líAlliance Française de Bangui (AFB). Cette compétition est organisée par la Fédération Internationale de Scrabble de la francophonie.

La compétition simultanée de scrabble est un rendez-vous pour les amoureux de ce jeu ludique et de culture pour enrichir leur sémantique en langue française. Il síagit díun jeu simultané de scrabble qui se joue dans tous les pays francophones. Tous les joueurs participent à ce jeu simultanément.

Herbin Rodrigue Yakozindao, un participant, a pour sa part loué à sa juste valeur les bienfaits que ce jeu lui a apportés. «Le scrabble mía beaucoup édifié en tant que joueur et il mía permis díaméliorer mon niveau en français mais aussi cíest un jeu de partage qui nous permet de partager en commun la langue française avec tous les scrabbleurs du monde ».

 


© Droits reservés
Mamadou Zarambaud, président de líassociation de scrabble, y voit une occasion unique pour favoriser le développement du scrabble en Centrafrique et en a profité pour lancer un appel à tous les joueurs de scrabble díintégrer líassociation, «je lance un vibrant appel aux scrabbleurs de faire une prise de conscience sur la situation de scrabble qui est vraiment catastrophique en Centrafrique », a-t-il déclaré.

Il a poursuivi en annonçant quíil y aura une prochaine assemblée générale au mois de mars 2018 pour élire les membres du bureau de líassociation. «Ce bureau sera mis en place lors de notre prochaine Assemblée générale et cette nouvelle structure aura pour mission la promotion de scrabble en Centrafrique», a-t-il ajouté.

Le scrabble est un jeu de culture générale qui favorise líenrichissement de la langue et renforce la fraternité entre ses membres.


Commentaire


Retour en haut