Archive

Centrafrique : Le gouvernement lance un plan de relèvement de líélevage

Le document de 45 pages présente plusieurs activités sur les cinq années díexécution de ce plan díaction.

 

Le ministère de líélevage et de la santé animale a élaboré un plan de relèvement dudit secteur. Le document dit de plaidoyer, a été rendu public le 13 février dernier lors díune cérémonie au département ministériel.

Feuille de route de líélevage en RCA 2017-2021, cíest le titre du document dont líexécution nécessite la mobilisation de 52.800.000.000 FCFA. Il síagit, selon YérimaYoussoufa, Ministre de líElevage et de la santé animale, «díun document de plaidoyer qui va permettre au département díapprocher les bailleurs pour le financement de la filière», explique le membre du gouvernement.

Le document de 45 pages présente plusieurs activités sur les cinq années díexécution de ce plan díaction.

Des activités prévues dans la feuille de route

Le Ministre de líélevageet de la santé animale, inscrit la feuille de route de líélevage dans la dynamique du Plan de Relèvement et de la Consolidation de la paix, présenté par le gouvernement en 2016 à Bruxelles. Le document de líélevage présente plusieurs activités réparties en quatre principaux piliers.

Le premier pilier du document porte sur le cadre juridique de la filière élevage en Centrafrique. Il est prévu dans ce cadre, le renforcement juridique et opérationnel des services déconcentrés du secteur dans tout le pays. Ce sont ces services qui devront procéder à la mise en úuvre de la feuille de route.

 


© Droits reservés

Le deuxième pilier pose les bases de la revitalisation et de la diversification du secteur avec pour objectif la valorisation des productions animales.

Dans le troisième pilier, le document évoque des activités qui stimulent líintégration de líélevage centrafricain dans la sous-région où la feuille de route prévoit dans cette partie que líélevage de la RCA soit compétitif.

Le dernier pilier pose líélevage comme un secteur de réconciliation, de cohésion sociale et de relèvement du pays. Ces activités sont étalées entre 2017 et 2021 avec des coûts qui varient entre 6 et 13 milliards de FCFA.

Plusieurs entités vont intervenir dans la mise en úuvre de cette feuille de route notamment les partenaires techniques et financiers (FAO, BAD, UE, UA, AFDÖ), les acteurs nationaux de la filière élevage.

Dans les prochaines semaines, un Comité National de Pilotage chargé de définir les orientations politiques et stratégiques, un Comité Technique de Suivi et une coordination seront mis en place pour faciliter la mise en úuvre de cette feuille de route.


Commentaire


Retour en haut