Archive

Augmentation de la production du riz au centre rizicole de Bohoro à Bozoum

Pour résorber le déficit de production dans le pays, à Bozoum, des groupements agropastoraux síorganisent pour révolutionner le secteur.

 

La production du riz est très faible en Centrafrique. Pour résorber le déficit de production dans le pays, à Bozoum, des groupements agropastoraux síorganisent pour révolutionner le secteur. Ainsi le centre rizicole de Bohoro a accru son rendement agricole.

Situé à Bozoum, Chef-lieu de la préfecture de líOuham-Pendé, le centre rizicole de Bohoro a fait le bilan de sa production rizicole de la campagne 2017-2018 qui est florissant.

Ainsi, le centre rizicole de Bohoro a produit « 192 tonnes de riz en 2016-2017» alors que la récolte était de « 35 tonnes en 2015-2016 » soit « le rendement de 3 à 6 tonne par ha », a rapporté le Père Aurelio Gazzera. Pareillement, le centre a augmenté la superficie de sa riziculture qui « passe 12 à 32 ha ».

Cette production est rendue possible grâce aux membres du Groupement Bohoro constitué de 88 personnes dont 61 hommes et 27 femmes avec líappui de la Caritas.

La culture du riz en Centrafrique :

Selon le rapport de la 3ie Réunion Générale de la Coalition pour le Développement de la Riziculture en Afrique, en 2007, la production du riz Paddy en Centrafrique était 33.000 Tonnes, tandis que le pays a importé 1.443 tonnes de riz en 2004 et 492 en 2005.

La principale variété de riz cultivée en RCA est le paddy. En Centrafrique, le riz níest pas utilisé aussi largement que dans díautres pays pour líalimentation humaine ou animale, pour la brasserie ou pour líobtention díalcool. Toutefois, la consommation du riz augmente.

Sur le marché de Bangui on trouve, journellement, plusieurs marchands qui vendent du riz au lait, sucré, chaud, très apprécié. De même, le riz cuit et préparé en sauce, avec de líhuile de palme, est consommé soit seul, soit avec de la viande ou du poisson frais ou séché. Dans la région díAlindao, le riz est la nourriture de base traditionnelle des éleveurs Bororos.

LíOuham-Pendé est líun des berceaux de la culture du riz, mais la région fait actuellement face à une insécurité et les populations périphériques de Paoua et Markounda ont fui leurs communes, délaissant leurs champs.

Pour booster les activités agricoles dans la région, « la 14e Foire Agricole de Bozoum commencera le 26 jusquíau 28 janvier » par líexposition et la vente produits agricoles.

 



Commentaire


Retour en haut