Archive

Centrafrique: Les proches de Touadera soutiennent Obiang Nguema suite au putsch manqué

Les jeunes proches de Touadera ont exprimé leur soutien au gouvernement légitime de la Guinée Equatoriale ce matin devant la Chancellerie de Bangui

 

Les jeunes proches de Touadera ont exprimé leur soutien au gouvernement légitime de la Guinée Equatoriale ce matin devant la Chancellerie de Bangui, condamnant en même temps le coup díEtat déjoué.

Ils sont quelques centaines du Rassemblement des Jeunes de la Majorité Présidentielle (RJMP) à brandir des slogans hostiles au mercenariat dans la sous-région et à condamner la prise de pouvoir par la force dans líespace CEMAC en général et en Guinée Equatoriale en particulier. Une position exprimée dans un mémorandum lu ce jour 22 janvier devant la Chancellerie en présence de líAmbassadeur par Ludovic Ledo, président de la structure des jeunes qui soutiennent le président Faustin Archange Touadera.

Líexpression de ce soutien intervient après une vague díarrestations des présumés auteurs du putsch déjoué au rang desquels se trouvent des ressortissants centrafricains, tchadiens et camerounais, cela après une tête à tête entre les deux chefs de líExécutif Obiang Nguema et Faustin Archange Touadera le 9 janvier dernier sur la question.

 


© Droits reservés
Cette manifestation est une marque de confiance, selon José-Manuel Mesi Nve Nchama, Ambassadeur de la Guinée Equatoriale près la République Centrafricaine «suite à líéchec díune nouvelle tentative díinvasion de mercenaires le 24 décembre2017 par un groupe de criminels, cette manifestation de la jeunesse démontre une fois de plus les excellentes relations díamitié et de coopération qui unissent les deux pays» a dit le diplomate équato-guinéen.

Les jeunes de la majorité présidentielle ont soutenu les autorités guinéennes alors que líopposition à Touadera portée par Anicet Georges Dologuelé estime que les Centrafricains cités dans cette affaire de coup díétat en Guinée sont connus du premier cercle par le pouvoir de Bangui contrairement à la ligne de Touadera qui parle de non maitrise du territoire du fait des groupes armés.


Commentaire


Retour en haut