Archive

Un prêtre agressé au couteau à Bangassou, en Centrafrique

Connu pour ses talents de médiateur dans la crise qui secoue le pays depuis 2013, le père Alain-Blaise Bissialo a été poignardé par des inconnus jeudi 4 janvier à Bangassou, dans líest de la RCA.

 


© Droits reservés
Connu pour ses talents de médiateur dans la crise qui secoue le pays depuis 2013, le père Alain-Blaise Bissialo a été poignardé par des inconnus jeudi 4 janvier à Bangassou, dans líest de la RCA.

Un prêtre catholique, le père Alain-Blaise Bissialo, 51 ans, a été agressé au couteau dans la soirée du jeudi 4 janvier, à Bangassou, ville de líest de la Centrafrique. Cette agression survient alors que la République centrafricaine ne parvient pas à sortir de la crise ouverte par le renversement du président François Bozizé en 2013 par une coalition de groupes armés à majorité musulmane et la contre-offensive des milices díautodéfense « anti-balaka », composées díanimistes et de chrétiens.

Président du comité de paix, un organe rassemblant chrétiens et musulmans, coordinateur de la commission Justice et paix du diocèse, le père Bissialo est précisément connu pour le rôle de médiateur quíil joue entre les différents groupes armés dans cette zone sous tension depuis mai 2017. Curé de la paroisse du Christ-Roi de Tokoyo, face à la mosquée centrale, ce prêtre, qui avait fait ses études à Rome puis à Paris, avait díailleurs accueilli des familles musulmanes dans sa paroisse.

 



Commentaire


Retour en haut