Archive

Centrafrique : Deux sociétés forestières disputent líexploitation des tecks à Sibut

Un mois après, la société chinoise DAHOA síétait rendue lui aussi dans cette même ville, toujours dans le but díacheter les pieds de teks

 

A Sibut la société africaine pour le développement agro Ė forestier(SADAF) a porté plainte contre la société chinoise DAHOA pour « exploitation illégale des pieds de tecks » enregistrés et numéroté par SADAF.

La scène remonte au mois de juillet lorsque la société africaine de développement agro forestiers était arrivée à Sibut pour enregistrer et numéroter les fournisseurs de tecks. Un mois après, la société chinoise DAHOA síétait rendue lui aussi dans cette même ville, toujours dans le but díacheter les pieds de teks. Le 23 aout 2017, il yía eu confrontation entre ces deux sociétés et les autorités ont trouvé une solution au plus vite entre les deux sociétés.

 


© Droits reservés
Les hostilités ont repris avec líarrivé à Sibut de la société chinoise DAHOA le 20 décembre 2017 pour le début de chantier qui consiste à couper les pieds de tecks. « Líopération a suscité le mécontentement de la société SADAF qui a ensuite déposé une plainte au tribunal de grande instance de Sibut. Elle reproche à la société DAHOA la coupe des pieds de tecks qui sont enregistrés et numérotés par SADAF », a confié une source judiciaire.

Pour líinstant, le procureur général près le tribunal de grande instance de Sibut demande líarrêt immédiat des activités de DAHOA et sollicite le transfert du dossier à Bangui.


Commentaire


Retour en haut