Archive

Baisse de líactivité des Institutions de la microfinance en Afrique centrale

Les chiffres au cours des premiers trimestres de líannée révèlent que le total des bilans des de la zone a baissé de 13 % par rapport à la fin díannée 2016.

 

Les Institutions de microfinance (IMF) dans les pays de la Communauté économique et monétaire de líAfrique centrale (CEMAC) connaissent une baisse de leurs activités ces derniers mois, a-t-on appris lundi, auprès de la Commission bancaire díAfrique centrale (COBAC)

Les chiffres au cours des premiers trimestres de líannée révèlent que le total des bilans des de la zone a baissé de 13 % par rapport à la fin díannée 2016.

Une baisse plus marquée pour le Tchad avec -35,1 % et le Cameroun - 15,9 % de même quíune baisse des dépôts de 2,1 % et une baisse des crédits bruts de 2,7 %.

En tout état de cause, les excédents de trésorerie diminuent alors que la situation de la plupart des 840 IMF en activité en zone CEMAC est fragile au plan prudentiel alors que plus díun quart des IMF ne respectent pas les ratios de couverture des risques et le coefficient maximal de liquidité.

Díaprès la COBAC qui a multiplié les sanctions à líendroit de ces institutions avec notamment les mises sous administration provisoire et le retrait des agréments, le montant de dépôts de 851 milliards de francs CFA et de crédits bruts de 535 milliards francs CFA réalisés en 2016 par les IMF pourraient ne pas être atteints en 2017.

 



Commentaire


Retour en haut