Archive

1400 cas díaccidents enregistrés par la traumatologie à Bangui en 2017

Les taxis motos sont à líorigine de 99% des cas díaccidents de circulation à Bangui.

 

Une situation inquiétante pour le PNUD et díautres ONG ainsi que les comités locaux des arrondissements qui ont organisé une session díinformation et de sensibilisation à líendroit des conducteurs des taxi-motos du 2e et 6e arrondissement de Bangui.

Cette rencontre est líoccasion pour le personnel soignant de présenter les statistiques pour líannée 2017. Selon ces données, Bangui a enregistré plusieurs cas díaccidents liés à la circulation routière. Plusieurs personnes sont tuées soit 1000 décès enregistrés du fait des taxis motos et díautres ont les jambes amputées.

Le thème de la journée est « ensemble pour une route plus sûre », cíest le slogan de cette journée de sensibilisation à líendroit des conducteurs de motos-taxis. Dans le but de prévenir, et réduire les cas díaccidents de circulation. Selon les organisateurs de cette activité.

 


© Droits reservés
Docteur Bertrand Tekpa, traumatologue-orthopédiste a affirmé que le taux élévé de décès lié à líaccident des motos-taxis est énorme, « pour cette année 2017, nous avons enregistré 1400 et quelques cas de décès des suites díaccident de circulation entre autres 1400, dont 1000 décès sont causés par les motos-taxis. Cíest vraiment grave », a-t-il déploré. Avant díexhorter les conducteurs au respect du code de la route, au port de casque et díéviter de prendre des stupéfiants, « il faut respecter le code de la route, éviter le surcharge et surtout díarrêter de prendre des stupéfiants pour avoir de la force de travailler, car ce sont ces choses qui poussent aux accidents parfois mortels» a-t-il conclu.

Les policiers et gendarmes se sont impliqués pour parler de la prévention et la répression à líoccasion de cette journée. Plusieurs décisions communales ont été vaines pour règlementer et réduire la mortalité due à la circulation routière.


Commentaire


Retour en haut