Archive

Début du rapatriement volontaire des réfugiés soudanais en Centrafrique

Les opérations du rapatriement volontaire des réfugiés soudanais débutent ce mardi 12 décembre à Bambari au centre du pays.

 

Ce rapatriement, organisé par le gouvernement Centrafricain avec líappui du Haut-Commissariat des Nations-Unies pour les Réfugiés (UNHCR) concerne 1.500 réfugiés soudanais du site de Pladama Ouaka.

Suites aux conflits du Darfour au Soudan, une partie de la population de la région du sud, principalement du village Daffaq était obligée de traverser la frontière pour chercher protection à Sam-Ouandja en République Centrafricaine en 2007. En 2010, elle a été relocalisée pour des raisons de sécurité au Camp de Pladama Ouaka à Bambari, au centre du pays. Cíest après 7 ans de prise en charge par des acteurs humanitaires sous la supervision du gouvernement avec líappui du UNHCR que le rapatriement commence.

Une enquête sur les intentions de retour a été réalisée auprès de ces réfugiés qui ont confirmé le 21 novembre 2017 leur intention de retourner, lors de la visite des autorités soudanaises qui étaient venues síenquérir de la situation.

Selon le représentant du UNHCR en Centrafrique Buti Kalé, cette volonté de retour exprimée par les réfugiés a été fortement attestée par un sondage quía effectué le HCR au sein de la communauté des réfugiés « et qui a révélé que parmi les 1.700 réfugiés que compte le camp de Pladama Ouaka, 1500 sont favorables au rapatriement vers le Soudan, leur lieu díorigine », a-t-il expliqué dans un communiqué de presse y relatif.

 


© Droits reservés
Pendant toute la durée de leur séjour en Centrafrique, le gouvernement a pris toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ces réfugiés et protéger leurs droits, « Il en sera de même pour le reste qui optera intégrer localement », a déclaré Valérie Yamande, Secrétaire Général de la Commission Nationale pour les Réfugiés (CNR).

Pour rendre effectif ce rapatriement, le HCR a affrété deux avions dont un est destiné au transport des réfugiés et líautre au transport de leurs bagages. Ces avions effectueront plusieurs rotations par semaine entre Bambari et Nyala. A partir de Nyala au Soudan, les équipes du HCR et du gouvernement soudanais accompagneront ces réfugiés vers leurs destinations finales.

Cíest une opération de grande envergure qui concerne le rapatriement volontaire des réfugiés vivant en Centrafrique depuis le retour à líordre constitutionnel en 2016.

La Centrafrique accueille au moins 11.592 réfugiés et demandeurs díasile, principalement des Soudanais et Congolais RD.


Commentaire


Retour en haut