Archive

Centrafrique : quand le Premier ministre Sarandji síalarme contre le personnel de santé.

Simplice Mathieu Sarandji nía pas passé par quatre chemins pour indexer le personnel de la santé díêtre líauteur du détournement et de la vente illégale des AVG

 

Dans son discours lors de la célébration de la journée mondiale de sida le vendredi dernier, le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji nía pas passé par quatre chemins pour indexer le personnel de la santé díêtre líauteur du détournement et de la vente illégale des AVG (Anti-rétroviraux) dans le pays.

Célébrer en différé dans le pays en raison de la fête du premier décembre (Fête de la Proclamation de la République), la journée mondiale de sida 2017 a été un véritable choc pour le personnel de santé qui assiste médusé à la dérive du Premier ministre qui aime beaucoup pratiquer son sport favori, vexer les fonctionnaires de líÉtat.

Pour le Premier ministre Simplice Mathieu Sarandji, le détournement des Antirétroviraux réservés pour le soin des personnes infectées du Sida dans le pays est sans doute líoeuvre du personnel de la santé qui, selon lui, procède illégalement à sa vente dans des quartiers à prix élevé.

Sans citer des noms, le Premier ministre aurait fait allusion à son ex-ministre de la santé Madame Djéngbo limogé du gouvernement suite à líaccusation de complicité dans la disparition díénorme stock des AVG au Ministère de la Santé il y a quelques mois.

Alors, est-il vraiment nécessaire díindexer pratiquement tout le personnel de santé dans ce genre díaccusation ?

Même si le discours du Premier ministre níétonne personne, il est quand même important de souligner son comportement instable tendant à se dresser à chaque fois contre les fonctionnaires de líÉtat.
Rappelons que les médecins et autres chargés de la sécurisation des AVG fournis par des partenaires extérieurs du pays sont la cible favorite du gouvernement successif depuis 2003. La vision 2030 pour se débarrasser du virus du sida souhaité par la communauté internationale est tenable selon le Premier ministre. Il est donc nécessaire díéradiquer le mauvais comportement du personnel de la santé qui vise à détourner les dons des AVG fournis par les partenaires, conclut-il.

 



Commentaire


Retour en haut