Archive

La gendarmerie de Baboua prise díassaut par la population suite à une décision du parquet de Bouar

Difficile de joindre les autorités judiciaires de Bouar au moment où nous mettons sous presse cette information.

 

La gendarmerie de Baboua est prise díassaut ce 7 décembre par une foule qui síoppose à la décision du parquet de Bouar visant à libérer un véhicule maintenu par la gendarmerie suite à accident de circulation. Information confirmée au RJDH par des sources locales.

Deux véhicules sont entrés en collusion le 20 octobre dernier et sont stationnés dans les locaux de la gendarmerie pour constat et líaudition des parties. Selon des sources proches de la gendarmerie, le véhicule remorque appartenant à un opérateur économique libanais est fautif et par conséquent a opté líamabilité pour réparer le dommage síélevant à 8 000 000Fcfa au propriétaire du véhicule endommagé. Cíest dans ce contexte quíune décision du parquet serait tombée faisant obligation à la gendarmerie de libérer le véhicule alors que líautre partie nía pas encore eu ce dont elle attendait.

 


© Droits reservés

Selon les manifestants, la décision du parquet de Bouar díordonner la libération du véhicule ne passe pas « le libanais a donné sa parole pour payer 8 000 000Fcfa. Il nía pas encore payé et on apprend la décision venant de Bouar pour libérer le véhicule. Cela ne sent pas bien, cíest pourquoi nous sommes ici pour soutenir notre parent et pour exprimer notre mécontentement », a indiqué un des manifestants.

Difficile de joindre les autorités judiciaires de Bouar au moment où nous mettons sous presse cette information.


Commentaire


Retour en haut