Archive

150 milliards de FCFA de pertes fiscales annuelles pour les pays du Bassin du Congo

Les pertes fiscales subies chaque année par les pays du Bassin du Congo du fait de líexploitation illégale de la forêt sont estimées à 150 milliards de francs CFA

 

Les pertes fiscales subies chaque année par les pays du Bassin du Congo du fait de líexploitation illégale de la forêt sont estimées à 150 milliards de francs CFA, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

Díaprès líOrganisation non-gouvernementale (ONG) Greenpeace, la Chine est la principale destination du bois tiré de cette exploitation illégale.

En effet, « environ 3 millions de m3 de grumes et se positionne comme première destination des exportations de bois dans le Bassin du Congo. Dans ces quantités absorbées par le marché chinois, on retrouve beaucoup de bois coupé illégalement qui est ensuite distribué partout via des centaines de milliers díusines de transformation », note Greenpeace.

La même ONG qui précise que « líEmpire du Milieu détient les armes pour résoudre le problème de líexploitation illégale du bois dans le Bassin du Congo ».

En dehors du pétrole dont la plupart des pays de cette partie du continent sont producteurs, le bois constitue líune des principaux produits à partir desquels ces Etats tirent leurs plus importants revenus.

Avec líappui díInterpol, le bois illégal saisi dans cette région Entre 2013 et 2015 était estimé à 716 milliards de francs CFA.

Le Bassin du Congo est constitué du Cameroun, Centrafrique, Gabon, Congo, Guinée équatoriale et RDC.

 



Commentaire


Retour en haut