Archive

Centrafrique : 168 ex-combattants du MLCJ engagés dans le pré-DDRR à Birao au nord du pays

168 ex-combattants du mouvement de libération et de la justice MLCJ ont opté pour le pré-DDRR et ont bénéficié à cet effet díune formation.

 

Des kits de fin de formation leur ont été remis pour des activités génératrices de revenu ce 13 novembre à Birao, un appui de líUNOPS et la Minusca.

Cette remise est rendue possible dans un contexte où la phase pilote du DDRR entre dans sa phase opérationnelle dans plusieurs villes à líintérieur du pays. Les bénéficiaires ont droit à líappui direct en vivres et de participation rémunérée dans les projets díintérêt communautaire. Selon les programmes les combattants démobilisés auront choix entre leur incorporation au sein des FACA soit celui de la réintégration socioéconomique.

Un membre du comité présente la substance des kits individuels « Il síagit des kits composés des brouettes, des outils mécaniques et de la maçonnerie, des machines à coudre qui ont été fournis officiellement à ces 168 ex-combattants bénéficiaires du pré-DDRR parmi lesquels, 36 femmes, en présence des autorités administratives et locales de la ville de Birao » a indiqué au RJDH un membre du comité.

 


© Droits reservés
La section DDRR de la Minusca encourage líengagement des ex-combattants qui selon elle participe à la recherche de la paix, « après le désarmement, la démobilisation et la vérification de leur éligibilité, les bénéficiaires ont participé à une formation de deux mois basée sur les activités génératrices de revenus avant de recevoir ces kits qui permettront leur réintégration socio-économique et communautaire » a expliqué le responsable de la section DDRR à Birao. Par ailleurs, ils ont interpellé les autres combattants qui détiennent encore les armes à adhérer au DDR pour la restauration de la paix dans le pays.

Ces ex-combattants reçoivent des kits quelques semaines après que díautres ex combattants à Bangui ont été immatriculés dans líarmée et attendent leur formation militaire.


Commentaire


Retour en haut