Archive

RCA: appel de MSF pour accéder aux victimes des combats autour de Batangafo

 

En République centrafricaine (RCA), de nouveaux affrontements ont eu lieu dans la région de Batangafo, dans le nord du pays, entre membres du Mouvement patriotique pour la Centrafrique (MPC), une branche de la Seleka, et des membres de groupes d'autodéfense. Une situation qui dure maintenant depuis près de trois semaines.

Aucun bilan, pour le moment, nía été établi, mais plusieurs civils ont été blessés et beaucoup ne peuvent se rendre à l'hôpital, comme líexplique, à RFI, Caroline Ducarme, chef de mission de MSF Espagne.

« A líhôpital de Batangafo, nous níavons reçu que quatre blessés. Nous savons que cíétaient des blessés qui ont eu la chance de pouvoir marcher jusquíà líhôpital. Il faut savoir que les blessés qui sont arrivés ont fait un détour assez conséquent pour pouvoir accéder à cet hôpital. On a bien sûr, du coup, beaucoup de craintes par rapport au reste de la population, [des habitants, NDLR] qui, eux, níont pas réussi à faire tout ce détour ou qui restent bloqués de líautre côté de la rive où les confits sont encore en cours », précise Caroline Ducarme.

 


© Droits reservés
« Notre inquiétude, cíest forcément pour les nombreux civils. Nous avons eu effectivement beaucoup de rapports de villages brûlés, de populations qui ont dû fuir tout líaxe, qui níont pas accès aux soins et qui sont, en ce moment, dans des champs, loin de tout hôpital et de toute structure sanitaire », a-t-elle ajouté avant de lancer un appel.

« On aimerait faire un appel à toutes les forces en présence sur Batangafo et sur les axes alentour pour laisser passer les civils, les malades ou les blessés, et pour laisser passer nos ambulances et nos équipes afin de pouvoir soutenir la population dans le besoin et pouvoir soigner les patients », a appelé Caroline Ducarme, chef de mission de MSF Espagne.


Commentaire


Retour en haut