Archive

Antonio Guterres plaide en faveur des ressources supplémentaires pour financer la reconstruction du pays

Le secrétaire Général des Nations Unies appelle à la mobilisation et à líengagement de la communauté internationale au financement de la reconstruction et la promotion de la paix

 

Dans son mot de circonstance ce 24 octobre à Bangui devant la classe politique et le gouvernement centrafricain, Antonio Guterres, secrétaire Général des Nations Unies appelle à la mobilisation et à líengagement de la communauté internationale au financement de la reconstruction et la promotion de la paix.

Le plaidoyer de Antonio Guterres intervient quelque jour avant la rencontre des annonceurs et donateurs du pays près díun an après la table ronde de Bruxelles où plusieurs pays partenaires du pays ont exprimé leur volonté de financer la reconstruction du pays à travers le plan de relèvement défendu par le gouvernement en Belgique le mois de novembre 2016.

Un engagement fort et réconfortant pour le pays après la crise selon le secrétaire général de líONU « nous y sommes complètement engagés à vos côtés et cette visite est pour alerter la communauté internationale et pour dire quíil yía une autre opportunité pour la paix, pour la réconciliation en Centrafrique mais il faut que la communauté internationale síengage et mobilise les ressources nécessaires pour appuyer dans la reconstruction du pays et dans la promotion de la paix et de la réconciliation », a-t-il déclaré.

 


© afp.com - ALEXIS HUGUET
Le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres, serre la main du préfet de Mbomou sur le tarmac de l'aéroport de Bangassou, dans le sud-est de la République centrafricaine, le 25 octobre 2017
Pour traduire dans les faits, il faut nécessairement la sécurité, un message que Faustin Archange Touadera ne laisse pas passer inaperçu et annonce la formalisation díune nouvelle coopération FACA-Minusca pour la sécurité et la stabilisation « je salue votre plaidoyer en notre faveur pour líenvoi des 900 casques bleus et votre engagement à contribuer au renforcement des capacités opérationnelles de la Minusca auprès du conseil de sécurité notamment pour la sécurité de la population civile et de líextension de líautorité de líEtat. Je vous annonce que dans les mois à venir, les éléments de FACA formés par líEUTM, les deux bataillons formés seront projetés au côté des forces des Nations Unies sur le terrain en vue de renforcer les opérations de pacification du pays », a-t-il dit.

Le soutient du secrétaire général des Nations-Unies à la République Centrafricaine intervient au moment où líUnion Africaine projette des discussions dans le cadre de sa feuille de route pour la paix dans le pays. Laquelle feuille de route le SG de líONU souscrit sans réserve. Plusieurs visites sont à líagenda de la visite de quatre jours de Guterres dans ce pays fragilisé par la crise politico-militaire depuis 2013.


Commentaire


Retour en haut