Archive

Les membres de la Commission Nationale des Droits de líHomme prennent fonction

Les membres de la Commission Nationale des Droits de líHomme et de Liberté Fondamentale(CNDHLF), nommés ont été installés ce jour à Bangui

 

Les membres de la Commission Nationale des Droits de líHomme et de Liberté Fondamentale(CNDHLF), nommés ont été installés ce jour à Bangui. Ils sont chargés díenquêter sur les graves violations des droits de líhomme dans le pays.

Ce sont douze membres dont quatre femmes, nommés par décret présidentiel qui sont installés. Parmi eux, il y a des magistrats, Avocats, professeurs díUniversité et des leaders de la société civile. La création de la Commission Nationale des Droits de líHomme et de Liberté Fondamentale(CNDHLF) fait suite aux graves violations des droits de líHomme commises entre décembre 2003 et janvier 2015. Elle est créée au moment où plusieurs zones sont encore sous tension.

 


© Droits réservés
Les tâches seront difficiles, selon Me Jean Paul Moussa Veketo, membre de la commission, du fait de líinstabilité encore permanente sur une bonne partie du territoire, « cíest vrai que cette mission sera difficile dans les zones sous contrôle des groupes armés. Selon la loi, nous devons mettre en place les antennes dans les régions sur líensemble du pays. Mais nous allons diligenter les enquêtes avec líaide de la Minusca et du Gouvernement centrafricain », précise-t-il.

Le Premier ministre Mathieu Simplice Sarandji reconnait les grands défis auxquels doivent faire face les membres de la CNDHLF. Il appelle à une mobilisation forte des institutions internationales pour soutenir ces derniers dans leur mission, « les questions de violations des Droits de líHomme se posent avec acuité dans notre pays. Les populations centrafricaines ont soif de la justice et attendent de vous díêtre formées, informées, éduquées et conscientisées sur la justice et des Droits de líHomme. Je voudrais solliciter la mobilisation de la communauté internationale à travers diverses appuis de Droits de líHomme pour vous aider », souhaite le Premier ministre.

La commission nationale des Droits de líHomme a été créée par la loi N°17.015 du le 20 avril 2017.


Commentaire


Retour en haut