Archive

Rétrospective des activités du Président Faustin-Archange Touadéra dans la semaine du 16 octobre 2017

C'était lors d'un point de presse qui a a pour intérêt d’informer le peuple centrafricain sur toutes les activités présidentielles au niveau national et international

 

Le conseiller en communication, porte-parole de la présidence de la République, Albert Yaloké-Mokpème, est revenu, samedi 21 octobre 2017 à Bangui, sur les activités hebdomadaires du président de la République, lors d’un point de presse.

Ce point de presse périodique a pour intérêt d’informer le peuple centrafricain sur toutes les activités présidentielles au niveau national et international.

Selon Albert Yaloké Mokpème, le Président Touadéra a condamné avec fermeté les actes barbares qui frappent les communautés nationales, chrétienne et musulmane, et qui ne sont pas de nature à conduire le pays vers la voie de l’apaisement et de la réconciliation nationale. Il a profité de la même occasion pour adresser ses sincères condoléances aux familles.

Le porte-parole de la Présidence a aussi évoqué la récente visite du Chef de l’Etat le 17 octobre dernier à Bangassou (747km au sud-est Bangui), où il est allé à la rencontre d’une population meurtrie et épuisée par des semaines de violences gratuites. Son adresse à cette population a permis de rassurer et d’exprimer la solidarité de toute la nation aux citoyens de la région. Il a promis que tous ces crimes ne resteront pas impunis.

Le lendemain de ce déplacement, a poursuivi le conseiller, le président de la République Touadéra s’est envolé pour Brazzaville, au Congo, afin d’assister successivement au 7e sommet ordinaire de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CIRGL) et à la 8e réunion de haut niveau du mécanisme régional de suivi de l’accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la R.D.C. et la région.

Ces rencontres internationales ont été très riches en recommandations, entre autres, la robustesse de l’intervention de la MINUSCA pour désarmer les rebelles qui refusent de se soumettre au processus du désarmement, de démobilisation, de réinsertion et de rapatriement (DDRR), et accélérer la formation des Forces Armées Centrafricaines (FACA).

« Le sommet a exhorté les Etats membres de la Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs et la Communauté Economique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) à faciliter la formation d’une brigade pilote chargée de stabiliser la RCA, a également invité la CIRGL à appuyer le processus de la montée en puissance des FACA par la fourniture d’équipements et des formations », a-t-il ajouté.

Une des recommandations a demandé aux autorités centrafricaines davancer dans les domaines de la justice, du désarmement et de la réconciliation nationale conformément aux conclusions du forum de Bangui et se félicite de la mise en place de la Cour Pénale Spéciale.

 



Commentaire


Retour en haut