Archive

Le projet de loi sur la décentralisation inscrit dans líagenda de la deuxième session parlementaire

Le projet de loi sur la décentralisation transmis au parlement par le gouvernement sera discuté en plénière lors de la session parlementaire qui síouvre en octobre.

 

Le projet de loi sur la décentralisation transmis au parlement par le gouvernement sera discuté en plénière lors de la session parlementaire qui síouvre en octobre. Líinformation a été confirmée par le député Bernard Dillah, rapporteur général du bureau de líAssemblée Nationale.

Le gouvernement centrafricain avait transmis ce projet de loi pour être discuté voire adopté lors de la dernière session parlementaire. Selon le rapporteur du bureau de líAssemblée Nationale, les députés níont pas souhaité aborder à la légère la question de la décentralisation, raison pour laquelle elle a été renvoyée à la prochaine session.

Ce dernier confirme les débats sur la forme et le fond lors de la session qui síouvre en octobre. « Le projet est pour le moment au niveau de la commission qui a fait un travail de fond et le rapport sera présenté en plénière pour que chaque député puisse se prononcer sur la question de la décentralisation qui est très capitale pour líavenir de ce pays », explique Bernard Dillah qui annonce le soutien du parlement à la démarche. « Il n y a pas quelquíun ici qui puisse síopposer à la décentralisation. Tout le monde veut que la République aille vers la gouvernance locale mais, le problème est quíil faut que les bases soient bien faites pour éviter les problèmes demain ».

Le projet de loi qui a été transmis à líAssemblée Nationale est en chantier depuis 1995. Ce níest pas la première fois que ce projet est transmis à líAssemblée Nationale. Le ministre délégué à la primature chargé de la politique nationale en matière de la décentralisation, Petro Koni Zézé a indiqué que, dans le passé, líAssemblée Nationale a déjà renvoyé par deux fois ce texte pour complément.

Ce projet de loi, síil est adopté, va consacrer líélection des maires et mettre fin au système de délégation spéciale. Il va aussi asseoir le transfert de pouvoirs et de compétences aux collectivités.

LíAssemblée Nationale va líétudier dans les prochains jours

 



Commentaire


Retour en haut