Archive

Le Coordonnateur du Comité national de lutte contre le sida invite les parents à un dépistage précoce de leurs enfants

Léon Gabriel Bango, a effectué, mardi 26 septembre 2017 à Bangui, une visite de travail à líHôpital du jour

 

Le Coordonnateur par intérim du Comité National de Lutte contre le VIH/SIDA (CNLS), Léon Gabriel Bango, a effectué, mardi 26 septembre 2017 à Bangui, une visite de travail à líHôpital du jour, une structure qui prend en charge les soins des enfants et des adolescents.

Le but de cette visite est de promouvoir la prévention du VIH/Sida chez les enfants et adolescents dans la cadre de líaccélération de la de la prise en charge des traitements pédiatriques en République Centrafricaine, díévaluer líétat díavancement des travaux sur les sites et de sensibiliser les parents à faire le dépistage volontaire.

« Les autorités centrafricaines considèrent la lutte contre le Sida comme une priorité des priorités des activités du gouvernement », a déclaré Léon Gabriel Bango.

Selon lui, la Coordination a voulu síassurer du déroulement des activités sur les sites en vue díinformer la population sur le bien-fondé díun dépistage précoce du VIH, notamment chez les enfants et adolescents

Il a indiqué quíaujourdíhui, 4000 familles installés sur les 20 sites pilotes de Bangui, Bimbo, Bégoua et Safa-Loko, dans la Préfecture de la Lobaye, ont dépisté 4500 enfants dont 150 sont séropositifs.

« Ces enfants séropositifs vont être transférés dans les centres de traitement et seront mis sous les antirétroviraux (ARV) afin de grandir et vivre normalement », a-t-il expliqué.

Le chef du Centre de líHôpital du jour, le docteur Sandrine Sana-Ozako, a appelé le gouvernement et les partenaires à accompagner cette initiative et que cela devienne une activité de routine dans toutes les structures de Bangui et dans les provinces.

 


© Droits reservés
Elle a exhorté les parents à faire le dépistage des enfants en vue de leur prise en charge pédiatrique.

Le spécialiste en VIH /SIDA Pédiatrique à líUNICEF, le docteur Ludovic Féïmona, a relevé que les enfants vivant avec le VIH/SIDA sont marginalisés dans le traitement en ARV.

Par ailleurs, il a émis le vúu que les responsables qui ont la charge de passer les commandes des ARV pour les soins des enfants le fassent dans les délais requis pour éviter le désagrément constaté sur le terrain.

Il convient de signaler que le Coordonnateur Léon Gabriel Bango a également visité le centre de santé urbain de Bèdè, dans le 8ème arrondissement de Bangui, où il a encouragé les parents à faire un dépistage précoce des enfants.

Il faut rappeler que le taux de prévalence de l'infection à VIH en République Centrafricaine est de 3,8%.


Commentaire


Retour en haut