Archive

Centrafrique : Des négociations en cours entre les deux tendances rivales de la Séléka à Bria

Des négociations ont été ouvertes entre le FPRC ails Hissene et FPRC de Azor Khalit, deux tendances rivale de la Séléka

 

Des négociations ont été ouvertes entre le FPRC ails Hissene et FPRC de Azor Khalit, deux tendances rivale de la Séléka. Les opérations sont, díaprès nos sources, conduites par les leaders religieux de la ville de Bria.

Les négociations entre ces deux tendances sont amorcées depuis trois jours, selon un imam joint au téléphone par le RJDH, « nous sommes en pourparlers avec les deux groupes rivaux. Notre objectif est díarriver à concilier leur position pour éviter de nouvelles violences dans la ville de Bria et ses périphéries afin de permettre la reprise de la vie normale », explique ce leader religieux.

Les leaders religieux ont déjà reçu à plusieurs reprises depuis samedi, les leaders de ces deux groupes armés. Les négociations évoluent difficilement, selon des sources bien informées sur le dossier, « jíavoue que nous parlons déjà avec les leaders pour leur expliquer la situation et avoir leur adhésion mais, ce níest pas facile. Mais nous ne pouvons rien, il faut continuer parce que líavenir de la région en dépend », explique un des négociateurs qui a requis líanonymat.

 


© Droits reservés
Ces pourparlers ont été confirmés par plusieurs sources proches des leaders rivaux que nous níavons pas pu joindre, « des réunions ont eu lieu pour régler les différends mais, nous attendons de voir clair dans cette histoire », confie un proche díAbdoulaye Hissene.

Le camp de Azor dit resté vigilant pour éviter la tromperie, « nous prenons part aux négociations tout en restant sur nos gardes. Nous avançons avec prudence », affirme cette source.

Azor, un des cadres du FPRC soutenu par un groupe Anti-Balaka, est en conflit ouvert avec Abdoulaye Hissene à qui il reproche ses liens avec des mercenaires étrangers. Les camps de ces deux frères ennemis síaffrontent régulièrement à Bria dont ils se partagent le contrôle depuis des mois. Les derniers combats entre ces deux groupes remontent à la semaine dernière, combats qui avaient fait, une quinzaine de morts, selon des sources indépendantes.


Commentaire


Retour en haut