Archive

Cameroun : les écoliers centrafricains affluent à líEst

Le climat socio-politique níétant pas encore à líapaisement dans leur pays, ils sont obligés de poursuivre leur cursus scolaire sur leur terre díaccueil.

 

Au 5 septembre 2017, lendemain de la rentrée scolaire au Cameroun, la directrice adjointe de líécole publique de Lolo (arrondissement de Kentzou) enregistrait 45 inscrits dans son établissement. Parmi eux, líinstitutrice comptait sept écoliers camerounais. Les autres sont des enfants díorigine centrafricaine. Líenseignante a confié au quotidien Le Jour de ce mardi 12 septembre que, cette année, son école attend environ 800 élèves réfugiés, et que la tendance pourrait être revue à la hausse, compte tenu des sollicitations des parents réfugiés. Par ailleurs, le village Lolo est situé à proximité du camp des réfugiés de Mbilé qui accueille de nombreux Centrafricains.

Cet afflux se justifie par le fait que des réfugiés centrafricains continuent de fuir les violences dans leur pays. « Il y a des familles qui avaient manifesté volontairement le vúu de rentrer en Rca, mais avec le regain de tension observée ils sont revenus et bien évidement ils se déplacent avec leurs enfants. Ces enfants doivent aller à líécole voilà pourquoi líeffectif est très élevé cette année », explique Joël Teguia du Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

 


© Droits reservés
La région de líEst pourrait accueillir environ 2000 écoliers díorigine centrafricaine dans les 190 écoles primaires publiques dans les départements de la Kadey, du Lom et Djérem et de la Boumba et Ngoko pour le compte de líannée scolaire 2017- 2018. Ces prévisions sont de la Catholic relief services, organisme travaillant sur la scolarisation des enfants de cette zone du Cameroun.

Selon le Hcr, en fin juin 2017, la région de líEst Cameroun comptait 212.534 réfugiés centrafricains sur son sol.


Commentaire


Retour en haut