Archive

Centrafrique : Un panel díexperts réuni à Bangui sur la feuille de route de líUnion Africaine

Quatre pays et organisations sous régionales se sont réunis sur initiatives de líUnion Africaine pour lancer líéquipe de facilitation et de dialogue entre le gouvernement et les groupes armés

 

Quatre pays et organisations sous régionales se sont réunis sur initiatives de líUnion Africaine pour lancer líéquipe de facilitation et de dialogue entre le gouvernement et les groupes armés en faveur de paix de façon définitive, ce 11 septembre à Bangui.

Il síagit de líAngola, du Tchad, du Congo Brazzaville, du Gabon et des organisations telles que la CRGL, la CEEAC, la Minusca. Cette rencontre portée par líUnion Africaine intervient après la signature de la feuille de route le 17 juin 2017 à Libreville au Gabon. Cette feuille de route qualifiée de seul cadre de discussions consensuelles.

Charles Armel Doubane, ministre centrafricain des Affaires Etrangères qualifie de point de départ líapproche mutuelle en faveur de paix, « aujourdíhui, nous devons jeter les bases díune initiative mutuellement conçue, portée et qui sera appliquée pour ramener nous líespérons définitivement la paix en République Centrafricaine. Cette initiative est pour nous la dernière des initiatives pour créer les conditions díune accalmie durable devant déboucher forcement sur la paix de laquelle dépend la relance, le relèvement, puis le développement de la RCA », a-t-il indiqué.

 


© Droits reservés
Jean Claude Gakosso ministre des Affaires étrangères du Congo Brazzaville considère cette rencontre comme un rendez-vous díidentification des pistes pour le dialogue et fait des recommandations suivantes, « les bonnes volontés ayant montré leurs limites, nous devons passer à líactionÖ, mais je voudrais vous recommander la cohésion, la probité morale, la neutralité, un engagement sans faille, à tout épreuve, parce que ce níest pas un engagement facile mais surtout la persévérance », a-t-il exhorté.

Selon le constat RJDH, les experts membres du panel ont une mission définie par la feuille de route à savoir la facilitation de recherche en vue díun consensus et compromis entre les parties centrafricaines, faire observer les principes directeurs édictés dans la feuille de route et favoriser un climat de paix.

Des recommandations sont attendues à líissue des deux jours de travaux. Líinitiative de líUnion Africaine est lancée dans un contexte où les violences armées sont signalées dans plusieurs villes à líintérieur du pays malgré líaccord de Sanít Egidio et le lancement du projet pilote sur le DDRR.


Commentaire


Retour en haut