Archive

Clôture à Bangui de líatelier sur la restauration de líautorité de líEtat

Le premier ministre, Simplice Mathieu Sarandji, a clos, vendredi 8 septembre 2017 à Bangui, les travaux de líatelier de validation de la stratégie nationale de restauration de líautorité de líEtat.

 

Cet atelier qui a duré trois jours a permis à près de 150 participants díêtre outillés sur la présentation de la stratégie, líinstauration progressive de la sécurité, la redéfinition du rôle des services publics, líopérationnalisation de la décentralisation politique organisationnelle, la promotion du développement local intégré et la mise en úuvre de la stratégie.

« Líheure est à líunité, ensemble nous travaillons au renforcement de la légalité, de la légitimité, et de la crédibilité de notre Etat, condition essentielle de la restauration de líautorité de líEtat », a déclaré le chef du gouvernement, Simplice Mathieu Sarandji, Au terme de cet atelier.

Síagissant de la question sécuritaire, Simplice Mathieu Sarandji a indiqué que la stabilisation sécuritaire du pays est un processus laborieux qui se construit avec líappui de la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies de la Stabilisation en République Centrafricaine (MINUSCA).

Le premier ministre a réaffirmé la détermination de son gouvernement à promouvoir le développement local intégré par la mise en place dans le cadre de cette stratégie de mesures incitatives pour booster le développement local des régions et leur spécialisation.

Le sultan de Ndélé, Senoussi Ibrahim, síest réjoui de cette initiative du gouvernement car cíest le moment où la République Centrafricaine doit se relever.

Il a relevé que « le chef-lieu de la préfecture de Bamingui-Bangoran, Ndélé, se situe dans la zone rouge » et a conseillé au gouvernement centrafricain de privilégier le dialogue déjà amorcé pour la sortie de crise.

 


© Droits reservés
Senoussi Ibrahim a par ailleurs exhorté le gouvernement à mettre en pratique les conclusions issues des deux panels notamment, líinstauration de la sécurité et la promotion du développement local intégré pour pacifier la République Centrafricaine.

A cet effet, il a émis le vúu, avec le concours des partenaires au développement, de mettre en place un projet de développement de sa localité.

Le sultan de Ndélé a supplié tous les groupes armés de cesser leur barbarie pour aller vers la paix et la cohésion sociale, gage de développement.

Le député de Mbaïki 2, Stève Koba, qui a pris part audit atelier, a promis de faire une campagne de restitution parlementaire dans sa circonscription pour sensibiliser et informer ses électeurs sur la restauration de líautorité de líEtat.

Il est à rappeler que cet atelier est organisé par la primature en partenariat avec la Mission multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la stabilisation de la République Centrafricaine (MINUSCA) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), et a regroupé les cadres de toutes les institutions républicaines et la communauté internationale.

Il avait pour objectif díexaminer et de valider la stratégie nationale de restauration de líautorité de líEtat par les principaux acteurs institutionnels centrafricains.


Commentaire


Retour en haut