Archive

Centrafrique: Enerca en difficulté appelle à la compréhension

La Directrice commerciale assurant líintérim du DG demande à la population de síabstenir de tout acte de sabotage

 

Le point de presse très sélectif organisé dans la salle de conférence de líEnerca par la Directrice commerciale nía pas convaincu grand monde. Il intervient à la suite des manifestations de mécontentement des populations. Pour obliger líEnerca à reprendre la fourniture de líélectricité dans leur secteur, les habitants de Galabadjia dans le 8e arrondissement de la ville de Bangui ont érigé des barricades sur la voie publique. Ne pouvant plus supporter les agissements des agents de líEnerca, les abonnés des secteurs du 4e arrondissement et de Bimbo étaient prêts à suivre cet exemple pour se faire entendre de la Direction commerciale. Mise au parfum des difficultés de ses équipes sur le terrain, la Directrice commerciale assumant líintérim du DG en déplacement, a réagit sur les ondes de la radio et télévision centrafricaine. Selon elle, líEnerca est en train de faire des efforts pour fournir de líélectricité à ses abonnés. Ce qui se trame contre la société relève díun geste de mauvaise volonté et de la méchanceté. Ceux qui ont suivi la Radio et Télévision Centrafrique, la Radio Ndéké Luka etc. devront comprendre quíil ne síagit pas de sevrage mais des difficultés inhérentes. Agresser les agents de líEnerca ne règlera en rien le problème, qui concerne non seulement les secteurs du 4e arrondissement et de Bimbo mais líensemble des abonnés de la société.

 


© journaldebangui.com
La devanture de la société à Bangui
Pourtant, il y a quelque temps que les travaux de réhabilitation du site 2 de Boali ont commencé. Il avait été mis en place un programme de délestage et de rationnement en électricité. Pour juguler les nombreux désagréments, certains privilégiés se sont procurés un groupe électrogène. Après les travaux de réhabilitation, les délestages ont pris de líampleur au point où les abonnés définitivement privés de líélectricité sont passés à la vitesse supérieure pour obliger la Direction générale à síoccuper díeux. A leur avis, les agents de líEnerca ne respectent pas le programme de délestage et de rationnement. Si respect du programme il y a, certains arrondissements ne seraient pas privés díélectricité pendant plus de deux voire trois jours. Hormis le sevrage organisé, il y a aussi le comportement de certains agents intéressés. Outre, ce phénomène figure également la question de surfacturation organisée à la tête et au rang du client.

 



Commentaire


Retour en haut