Archive

MSF conditionne líaugmentation de ses activités à Zemio par le respect du droit humanitaire

Ce communiqué du MSF intervient dans un contexte de violence armée à Zemio, mettant la population dans le besoin díassistance sanitaire et humanitaire

 

Líaugmentation des activités de MSF à Zemio, localité située à líest du pays en proie à la violence est conditionnée par le respect des patients et des structures sanitaires ainsi que personnel de santé. Annonce faite dans un communiqué rendu public du MSF ce 22 Aout.

Ce communiqué du MSF intervient dans un contexte de violence armée à Zemio, mettant la population dans le besoin díassistance sanitaire et humanitaire. Une source religieuse dans la localité de Zemio joint par le RJDH a parlé de la précarité et exprimé sa crainte devant le retrait des ONG humanitaires dans cette la zone. Cette condition est exigée alors que MSF a déployé une mission ce 19 Aout à Zemio après un violent combat.

Dans ce communiqué, MSF exprime ses regrets, « Quand nous sommes arrivés, nous avons trouvé líhôpital vide et pillé. Les portes avaient été défoncées, le matériel volé. Les 7 000 déplacés qui síy étaient réfugiés depuis fin juin avaient disparu, probablement en brousse ou au Congo. Nos collègues nous ont rapporté que les corps de 11 personnes avaient été retrouvés vendredi dans líenceinte de líhôpital. Ceci dénote, une fois de plus, que le minimum díhumanité est en train de disparaitre de ce conflit et que même des lieux de soins, qui devraient être respectés de tous, ne le sont plus. » A expliqué Josh Rosenstein, coordinateur adjoint de líéquipe MSF de Zemio.

 


© Droits reservés
« MSF a dû réduire ses activités à líhôpital de Zemio le 11 juillet 2017, lorsque deux hommes armés ont ouvert le feu dans líétablissement, tuant un bébé dans les bras de sa mère. Toutefois, une équipe MSF, constituée de personnel originaire de Zemio, a continué díoffrir des soins et à approvisionner en eau les déplacés de líhôpital et de deux autres sites. Ils ont pu le faire grâce au soutien de líéquipe qui est venue de Bangui une à deux fois par semaine, emmenant à chaque fois du matériel médical et des médicaments » peut-on lire dans ce communiqué dont le RJDH a eu copie.

Au total, ce sont près de six tonnes des médicaments et kits sanitaires qui ont été acheminés temporairement par MSF au profit de la population de Zemio depuis le début des combats. Líorganisation gère une douzaine de projet en République centrafricaine, où ses équipes ont réalisé près de 365 000 consultations depuis le début de líannée.


Commentaire


Retour en haut