Archive

Centrafrique : Saisie des produits stupéfiants à Bayanga en provenance de Nola

Les éléments de la police centrafricaine à Bayanga ont saisie jeudi dernier des produits stupéfiants en provenance de Nola. Trois présumés dont un gendarme seraient impliqués dans ce trafic.

 

Les éléments de la police centrafricaine à Bayanga ont saisie jeudi dernier des produits stupéfiants en provenance de Nola. Trois présumés dont un gendarme seraient impliqués dans ce trafic.

Depuis quelques temps, le trafic de drogues notamment Tramadole est devenu monnaie courante et une activité génératrice de revenu de certains personnes quant à Bangui que dans plusieurs villes de provinces. Les forces de l’ordre se mettent en action pour la saisie de ces produits.

Ce 17 Août 2017 à Bayanga, une localité à l’extrême sud du pays, un gendarme de la ville de Nola à 105 km de Bayanga accompagné d’un conducteur de moto et un jeune coiffeur ont été interpellés au centre commercial par la police de Bayanga avec 72 boites de 100 comprimés de Tramadole, soit au total 7.200 comprimé plus une grenade.

 


© Droits reservés
Selon ce jeune coiffeur c’est sa 1ère fois de mettre les pieds à Bayanga « c’est un accident pour moi. La justice doit faire son travail permettant aux autres d’arrêter la vente. Ces produits ne n’appartiennent pas, c’est pour le gendarme qui m’a sollicité de l’accompagner », a-t-il confié au RJDH lors de son interpellation.

Pour lui, c’est suite à l’information reçue selon laquelle le prix de Tramadole a augmenté à Bayanga de 100 à 250 FCFA qu’ils sont venus. « Mais je me retrouve à seul au commissariat et le gendarme ne s’est pas jusqu’ici présenté », regrette –t-il.

Le 8 août dernier, 2.640 comprimés de tramadole ont été saisid par les éléments de la police de Bayanga et incinérés trois jours plus tard, sous le contrôle de Sous-préfet de Patrice Ngaïpere. Une source proche de la police a confié au RJDH que la dernière saisie sera aussi incinérée une fois le dossier bouclé.


Commentaire


Retour en haut