Archive

La ministre Virginie Baïkoua invite les groupes armés à privilégier le dialogue

 

La ministre des Affaires sociales et de la Réconciliation Nationale, Virginie Baïkoua, a invité samedi 19 août 2017 à Bangui, à líoccasion de la journée mondiale de líaide humanitaire, les groupes armés à cesser les hostilités et à privilégier le dialogue, le vivre ensemble et la cohésion sociale vecteur de tout développement.


Le but de cette journée, célébrée cette année sur le thème : « Les civils ne sont pas une cible díattaque », est de rendre hommage aux acteurs humanitaires et de mener des réflexions sur les conditions díamélioration de la qualité de líaide aux populations victimes de conflits et des catastrophes naturelles.

La ministre Virginie Baïkoua a indiqué que la célébration de cette journée permet de mettre en évidence les défis humanitaires auxquels le monde est confronté.

 


© Droits reservés
« En Centrafrique cette manifestation revêt un cachet particulier, en ce sens quíelle est célébrée dans un contexte de regain de tension dans une partie du pays où une nouvelle vague de population est en déplacement », a-t-elle souligné.
Selon elle, le gouvernement, la société civile et les humanitaires ont líobligation de tout mettre en úuvre pour assurer la sécurité de la population et des humanitaires.

Il convient de rappeler que selon la coordinatrice humanitaire, Najat Rochdi, "la recrudescence de la violence et l'irruption de nouveaux foyers de tension ont porté le nombre de personnes déplacées internes de 402 240 à 600 000", ce qui porte le nombre de personnes en besoin d'assistance humanitaire à 2,4 millions.

Pour répondre à ces besoins, un plan de réponse humanitaire d'un montant de 497 millions de dollars a été mis au point, mais les financements mobilisés à cet effet n'ont atteint que 24% de ce montant, soit 119 millions de dollars.


Commentaire


Retour en haut