Archive

Deux ministres honorent la mémoire des pères de l'indépendance de la République Centrafricaine à Mokinda

Ils ont déposé, dimanche 13 août 2017 une gerbe de fleur sur le mausolée de l’ancien Président David Dacko

 

Le Ministre de la Justice, des Droits de l’Homme, Garde des Sceaux et Ministre résident de la Lobaye, Flavien Mbata et le Ministre, Secrétaire Général du Gouvernement, chargé des relations avec les Institutions de la République et du suivi-évaluation des politiques publiques, Jean-Christophe Nguinza, ont déposé, dimanche 13 août 2017 à Mokinda (120 km au sud-ouest de Bangui), une gerbe de fleur sur le mausolée de l’ancien Président David Dacko, à l’occasion du 57ème anniversaire de l'indépendance de la République Centrafricaine.

Flavien Mbata a expliqué que c’est au nom du Président de la République, faustin-Archange Touadéra, que son collègue Jean-Christophe Nguinza et lui sont allés à Mokinda pour honorer la mémoire de celui qui avait proclamé l’Indépendance de la RCA, le 13 août 1960.

Il a indiqué qu’ils étaient porteurs d'un message aux habitants de Mokinda dans la mesure où tous les pères de l’Indépendance notamment les Présidents Barthélémy Boganda, David Dacko et Jean-Bedel Bokassa étaient des ressortissants de la Lobaye.

 


© Droits reservés

« Le deuxième message, c’est de redonner à la Lobaye sa place de poumon économique du pays en faisant de sorte que les jeunes puissent trouver de l’emploi, que les gens puissent avoir accès aux hôpitaux, aux écoles, en un mot, à un service minimum voulu par le peuple centrafricain », a-t-il poursuivi.

S’agissant du dépôt de gerbe de fleur sur le mausolée du Président Barthélémy Boganda, le Ministre Jean-Christophe Nguinza a souligné que le Chef de l’Etat a voulu qu’ils rendent également hommage à cet illustre homme d’Etat grâce au combat politique duquel la RCA est devenue indépendante.

Selon lui, le Président Barthélémy Boganda a toujours été un homme de dialogue, de paix et de la concorde nationale.
Créée le 1er décembre 1958 par l'Abbé Barthélemy Boganda, la République Centrafricaine est devenue indépendante le 13 août 1960 sous la présidence de feu David Dacko.

Ce dernier sera renversé le 1er janvier 1966 par un coup d'Etat militaire dirigé par le colonel Jean-Bédel Bokassa, alors chef d'état-major de l'armée nationale.


Commentaire


Retour en haut