Archive

Centrafrique : Le sectarisme religieux n’est pas de l’essence Centrafricaine.

Maïcarie, front maçonnerie, islamisme radicale ou, on ne saura trop dire, puisque n’étant pas du domaine, n’est pas de l’essence Centrafricaine

 

Maïcarie, front maçonnerie, islamisme radicale ou, on ne saura trop dire, puisque n’étant pas du domaine, n’est pas de l’essence Centrafricaine. Seul le vrai Dieu compte pour le peuple de Centrafrique.

Les véritables profondes raisons de ce que continue de vivre le peuple centrafricain et leur président sont liées à cette sale habitude d’être un homme politique, de renier son appartenance religieuse. La vraie religion et de se soumettre à des pratiques peu recommandables ?
Le Président Touadéra, selon certaines informations concordantes, est un Diacre. Un diacre est celui-là qui a accepté Jésus-Christ et qui s’est engagé à proclamer son passage sur terre, sa mise à mort par des impardonnables ennemis qu’il a pourtant pardonné, résurrection et sa montée auprès du Père Céleste d’où il reviendra juger le monde.
Juger le monde. Il faut que cela soit bien compris de tous ceux qui s’agitent pêle-mêle à cause de leurs intérêts égoïstes. Ils ne seront pas mais vont être jugés tout de suite. C’est même la psychose de tout ce qu’ils se reprochent devant la mise en place de la CPS qui les amène qui va les traquer qui les amène à multiplier leurs péchés mortels contre le peuple centrafricain.

Il n’y a pas d’issue qui tende vers une amnistie. Regarder, Alindao, Bria, Bangassou, Zangba, Mobaye, Batangafo et maintenant Gambo, tous ces morts-là, qu’est-ce qu’ils ont fait pour qu’on leur supprime la vie qui est vivable qu’une seule foi. Tous ceux-là qui ne vivent que par le versement du sang des autres doivent voir leur sang versé de manière à ce qu’ils se rendent compte de ce qu’ils font comme forfait. Mais…

Mais, puisque Dieu est un Dieu de justice, nous osons accepter que la justice terrestre se manifeste et très vite. Au moins le séjour de la prison peut ramener beaucoup à l’ordre. Mais là n’est pas le sujet que nous voulons porter haut. C’est l’histoire d’être homme politique et de se renier pour intégrer des pratiques malsaines.

Ce qui devait arriver à la République Centrafricaine était inimaginable. Grâce à Dieu, même si l’on pense que s’en est trop, mais c’est vraiment par la grâce de Dieu que le peuple centrafricain respire ne ce moment. Alors, faille-t-il délaisser Dieu et s’adonner à des pratiques non recommandables pour celui-là qui connait déjà le vrai Dieu ?

Seul le vrai Dieu, père du Seigneur Jésus-Christ, est connu et accepté du peuple Centrafricain. Que sa protection divine soit la plus absolue sur la nation et le peuple Centrafricain.

 



Commentaire


Retour en haut