Archive

Des centres de santé urbain de Bangui assainis par líONG ANJFAS

Environs 14 centres de santé urbains seront assainis par líANJFAS dans le cadre du projet TAW-RCA (observation communautaire des soins de santé) à Bangui

 

Environs 14 centres de santé urbains seront assainis par líANJFAS dans le cadre du projet TAW-RCA (observation communautaire des soins de santé) à Bangui. Une initiative lancée ce 4 Aout au centre de santé urbain de Malimaka dans le 5e arrondissement de Bangui.

Plusieurs centres et infrastructures hospitalières sont dans des conditions moins acceptables díhygiène et díassainissement. Malgré líopération Toumba Zéndé lancée par le gouvernement, le constat est tel que líONG ANJFAS ouvre une série díaction en vue de mettre propre les centres de santé.

Tabou Ketté, Observateur à líANJFAS justifie cette activité : «Notre organisation dans le cadre du projet TAW-RCA mène des dispositifs de veille communautaire dans 14 Formations sanitaires. Aujourdíhui, nous sommes plus de vingt observateurs à mener une activité de líhygiène et de la propreté au Centre de Santé Urbain de Malimaka. Nous avons amené des matériels de travail et des ingrédients dans le but díassainir les salles. Cíest de cette manière quíon a dû mettre la propreté au sein de cette FOSA. Nous demandons au personnel et les parents des malades díen faire bon usage » a-t-il plaidé.

 


© Droits reservés
Thierry Laoulet, responsable du laboratoire du Centre de santé urbain de Malimaka salue líinitiative, « nous remercions très sincèrement cette ONG et nous encourageons cette initiative. Líhygiène est líun des aspects prioritaires en milieu hospitalier. Líhôpital est un lieu où les gens peuvent facilement être contaminés par des germes. Nous faisons toujours de notre mieux pour pérenniser líhygiène, gage de sécurité du personnel soignant aussi bien que pour les parents des malades », a-t-il ajouté.

líANJFAS, est présente depuis 2016 dans le cadre du projet TAW-RCA dans les hôpitaux et met des dispositifs de veille communautaire sur trois pathologies à savoir : le paludisme, la tuberculose et le VIH/SIDA dans 14 formations sanitaires de Bangui.


Commentaire


Retour en haut