Archive

Poursuite à Bangui des travaux de la première session ordinaire du Conseil économique et social

Le but de cette communication est de renforcer les capacités des Conseillers en les aidant à donner leur avis sur des questions socioéconomiques inhérentes aux réalités du pays.

 

La première session ordinaire du Conseil économique et social a entamé, mercredi 02 Août 2017 à Bangui, l'examen des thématiques inscrites à son programme, avec une communication présentée par le Pasteur Augustin Hibaïlé sur le thème : « líintroduction générale sur le leadership : place, rôle et comportement de líélite dans une nation ».

Le but de cette communication est de renforcer les capacités des Conseillers en les aidant à donner leur avis sur des questions socioéconomiques inhérentes aux réalités du pays.

Le docteur Augustin Hibailé a expliqué que líélite est un petit groupe díindividus considéré comme une boussole morale permettant de prendre une bonne décision.

Il a exhorté les Conseillers à bien connaître les problèmes de la République Centrafricaine en vue de prendre des décisions idoines au développent économique de leur pays.

Selon lui, le premier ingrédient díune élite est líéthique définie comme líapplication des valeurs morales et il a encouragé les conseillers à adopter les principes et la culture de líéthique afin de prendre une décision conforme à la situation présente de la République Centrafricaine et se projeter dans líavenir.

Líorateur a informé les conseillers sur le déficit du caractère qui peut entraîner la perte de confiance et que le leadership, cíest líart de diriger.

 


© Droits reservés
Il a indiqué que la gouvernance post crise consiste à régler les torts causés aux uns et aux autres.

Il faut rappeler que les membres du Conseil économique et social ont entre autres pour mission de promouvoir le développement économiques, social, culturel et environnemental de la République Centrafricaine, díorganiser les plaidoyers sectoriels en vue de promouvoir le mieux-être des populations.

Ouverte le 1er août dernier à l'hémicycle de l'Assemblée nationale, la première session ordinaire du Conseil économique et social poursuit ses travaux au palais de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), à Bangui, et devrait examiner 15 thèmes, à savoir notamment "l'ajustement monétaire et son impact sur une économie fragile : cas de la RCA", "les organisations non gouvernementales humanitaires et les organisations non gouvernementales de développement : bilan et perspectives", "le DDRR-RSS : bilan et perspectives", justice et paix : quelles perspectives pour les victimes des crises militaro-politiques" et "la problématique du transport des personnes et des marchandises en RCA".


Commentaire


Retour en haut