Archive

339 gendarmes camerounais en mission de stabilisation en Centrafrique

Le gouvernement camerounais a annoncé lundi quíun contingent de 339 gendarmes camerounais serait déployé en République centrafricaine dès cette semaine

 

Le gouvernement camerounais a annoncé lundi quíun contingent de 339 gendarmes camerounais serait déployé en République centrafricaine dès cette semaine pour aider à la stabilisation de ce pays en butte à des violences sociales, dans le cadre de la Mission intégrée multidimensionnelle des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA).

Selon le Secrétariat díEtat à la Défense (SED), avant de quitter le Cameroun pour rejoindre leur nouveau poste, ces gendarmes avec líappui avec des Etats-Unis, à travers le projet «International Police Peacekiping Operation Support» (IPPOS), ont été formés à la tactique díintervention, au maintien et au rétablissement de líordre.

Lancé le 5 juillet 2017 au Centre de perfectionnement aux techniques de maintien de líordre (CPTMO), ce stage, le troisième du genre, a porté essentiellement sur la formation des cadres, la connaissance du système des Nations unies, la topographie, les transmissions et la maîtrise, avec ou sans arme, de líadversaire.

 


© Droits reservés
Au regard du contexte social assez tendu en Centrafrique, la formation a également porté sur la tactique díintervention, le secours opérationnel, la protection des hautes personnalités, ainsi que le maintien et le rétablissement de líordre.

Díores et déjà, il est recommandé à ces gendarmes, de faire preuve « de discipline, díabnégation et de compétence au travail».

Des qualités essentielles pour réussir leur mission tant il est vrai que depuis quelques mois, líon observe un regain de violence en Centrafrique, notamment dans le Sud-ouest et le Centre-Est où des milices anti-Balaka et de la Séléka multiplient des exactions envers des populations civiles, mais également des attaques aux symboles de líEtat, aux forces de líordre et aux Casques bleus de líONU.


Commentaire


Retour en haut