Archive

Centrafrique : Nourredine Adam et son FPRC dans la ligne de mire de la Minusca

Depuis 48 heures, la population de Bangassou et environs vit dans la psychose suite aux persistantes rumeurs díattaque imminente de la ville par peulhs armés

 

Depuis 48 heures, la population de Bangassou et environs vit dans la psychose suite aux persistantes rumeurs díattaque imminente de la ville par peulhs armés en provenance de la ville minière de Bakouma.

Pendant que líinquiétude plane encore sur líidentité des prédateurs de Bangassou, la Minusca (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine), met formellement en garde líaile Séléka dirigée par Nourredine Adam, notammen le Fprc (Front populaire pour la renaissance de Centrafrique).

Comme pour rassurer la population de Bangassou en panique, la Minusca síest dite « déterminée à empêcher toute tentative de descente du Fprc sur Bangassou Ė ville de la préfecture de Mbomou, située dans le sud-est de la RCA », dans un communiqué de presse rendu publique ce mardi après midi. Les troupes du Fprc proviendraient la ville minière de Bakouma.

Selon le même communiqué, la Minusca affirme être « en train de prendre les mesures nécessaires et a transmis des messages dans ce sens aux responsables de ce groupe armé pour renoncer à ce projet. La Mission appelle également le FPRC et tous les éléments armés à cesser immédiatement les violences contre les populations civiles, notamment à Bakouma, et à quitter la localité. La justice enquêtera sur les crimes qui ont été commis récemment à Bangassou, Bakouma, Alindao, Nzako et ailleurs ».

 


© Droits reservés
De líautre côté, dans le cadre de ses mesures de sécurisation de la ville de Bangassou, la Mnusca « met en garde les anti-Balaka contre toute violence contre la population civile et contre les casques bleus. La Mission rappelle aux responsables de ces attaques quíils porteront líentière responsabilité de ces violences ».

« La Minusca rassure líopinion publique centrafricaine sur les efforts quíelle entreprend pour mettre fin aux violences et pour protéger les populations, y compris des milliers de déplacés à Bangassou, Mobaye et Bria, notamment par la présence des casques bleus et par des initiatives de paix avec les partenaires centrafricains. A cet effet, la Mission salue le professionnalisme, líengagement et líimpartialité des contingents déployés dans cette région de la RCA pour protéger les populations. La Mission regrette que des rapports erronés sur les événements dans le sud-est de la RCA aient circulé ces derniers jours mettant en cause les soldats de la paix », poursuit le communiqué de presse.
Notons que pour terminer, la Minusca a noté que la crise actuelle a déjà causé plusieurs morts et des milliers de déplacés et que líimplication des Centrafricains pour retrouver la paix est essentielle pour mettre fin à la souffrance des populations civiles. La Mission réitère sa disponibilité à appuyer tous les efforts dans ce sens, pour la paix et la stabilité dans la préfecture du Mbomou et dans toute la RCA.


Commentaire


Retour en haut