Archive

Centrafrique : pas question díamnistie pour les assassins criminels

Pourquoi ceux-là qui ont les mains toutes mouillées de sang et qui, normalement doivent síattendre à un jugement digne de leurs forfaits síagitent-ils pour être amnistiés

 

Pourquoi ceux-là qui ont les mains toutes mouillées de sang et qui, normalement doivent síattendre à un jugement digne de leurs forfaits síagitent-ils pour être amnistiés ? Pas díamnistie en Centrafrique vue la cruauté et la gravité des faits commis par ceux-là qui aspirent avidement à líamnistie.

Coup de feu par-là, bruits de bottes par ci. Quíest ce qui se passe ? Cíest la question que se pose tout le peuple Centrafricain qui níaspire quíà la paix et rien que la paix. Qui alimente les violences et les tueries gratuites díinnocentes victimes à Koui, Bokaranga, Batangafo, Kaga-Bandoro et très récemment à Bria, Alindao, BANGASSOU et Mobaye ? Pense-t-on que de loin, on peut résoudre le problème du pays alors quíon voit le maçon au pied du mur ?

Il níy aura jamais díamnistie en Centrafrique. Cíest le vúu mortel du peuple meurtri et qui continue de souffrir dans sa chaire. Celui qui en doute un seul instant nía quíà convoquer un referendum populaire pour savoir ou alors connaître líintérieur de la tripe des centrafricains. Cíest un véritable et méchant venin. Un venin orienté adroitement vers Touadéra, objet de son choix à la magistrature suprême de líEtat.
Le choix porté sur Touad est un choix de la majorité, cíest à dire des centrafricains. Pourquoi ne profite-t-il pas de cette opportunité ? Ce níest pas de sa faute parce quíil est entouré de ceux-là qui hier, étaient les diseurs de « TOUT VA BIEN ».

Attention, tout va bien alors que Bria, Mobaye, Alindao, Bangassou et toute la cohorte des provinces du pays brulentÖ Où est ce que le pays va ? Qui va arrêter cette hémorragie suicidaire ?
Il y a de quoi à dire mais qui ne servira à rien. Comme la langue et la bouche sont là pour parler et que notre devoir est de tirer la sonnette díalarme, Corbeau New Centrafrique continuera à le faire.

 



Commentaire


Retour en haut