Archive

Le président du PUR suspend pour un mois sa réflexion

Le cadre de réflexion initié par le président du PUR est suspendu pour un mois par soucis d’approfondir les recherches afin d’aborder des questions considérées en Centrafrique comme sensibles

 

Le cadre de réflexion initié par le président du PUR est suspendu pour un mois par soucis d’approfondir les recherches afin d’aborder des questions considérées en Centrafrique comme sensibles. L’annonce a été faite ce jour par le président du PUR Eddy-Symphorien Kparékouti.

Eddy-Symphorien Kparékouti, président du PUR a justifié la suspension temporaire de son canal d’échange dénommé « CAMAPOROSSOTILASO », par le souci d’aborder des questions sensibles qui nécessitent des recherches de valeur, « Le président du PUR prendra pour cela un mois de recherches approfondies pour visiter l’histoire, contacter les personnes ressources afin d’aborder des thématiques sensibles et fondamentales comme les nouvelles formes du colonialisme, les causes du malheur centrafricain, la descente aux enfers de la RCA depuis le coup d’Etat de Dacko, multipartisme et ses impacts, le système de gestion de l’état », lit-on dans un document publié par le PUR.

La suspension de ce cadre d’échange hebdomadaire est annoncée après cinq numéros de « CAMAPOROSSOTILASO » rendus public par Eddy-Symphorien Kparékouti qui a résumé en ces termes les échanges qu’il a u faire avec le public cible, « En un mois et demi, le président du PUR a abordé cinq thèmes successifs dont les relations entre l’Afrique et le reste du monde, le colonialisme…Le PUR se réjouit de l’intérêt et de la forte mobilisation des jeunes enregistrés durant ces six semaines d’échanges, intérêt marqué par des questions d’éclaircissement, des contributions, des réserves et des critiques objectives », fait-il savoir.

 


© Droits reservés
Le président du PUR promet des vérités historiques dans son échange après cette suspension qui va lui permettre de visiter l’histoire, « ce cadre d’échange est en train de prendre un tournant décisif à travers des thématiques qui nous amèneront à visiter de manière raisonnable, l’histoire de la République Centrafricaine afin d’en dégager un certain nombre de vérité historique pour permettre au peuple de la République de savoir ce qui s’est passé afin d’envisager dans la sérénité le futur en évitant les erreurs commises entre temps », précise le document.

De sources proches de ce parti, dans les prochains numéros de « CAMAPOROSSOTILASO » les causes de la descente aux enfers de la RCA seront abordées avec possibilité de dégager les responsabilités de ceux sur qui l’histoire fait peser des doutes, « des noms pourront être cités » confie sous l’anonymat un cadre du PUR.

C’est depuis fin avril que le président du PUR s’est engagé dans des échanges hebdomadaires avec le public. L’objectif selon Eddy-Symphorien Kparékouti est d’amorcer le processus de désenclavent de l’esprit qui fait partie des priorités de sa formation politique. Ces échanges hebdomadaires pourraient reprendre d’ici début aout 2017.


Commentaire


Retour en haut