Archive

Célébration à Bangui de la journée internationale des casques bleus des Nations Unies

Le Premier-ministre, Simplice Mathieu Sarandji, assisté de la Représentante Adjointe du Secrétaire général des Nations-Unies, Diane Corner, a présidé, lundi 29 mai 2017 à Bangui

 

Le Premier-ministre, Simplice Mathieu Sarandji, assisté de la Représentante Adjointe du Secrétaire général des Nations-Unies, Diane Corner, a présidé, lundi 29 mai 2017 à Bangui, la cérémonie marquant la journée Internationale des casques bleus des Nations Unies célébrée sur le thème : « Investir dans la paix à travers le monde ».

Simplice Mathieu Sarandji a expliqué que le gouvernement saisit cette occasion pour saluer et honorer la mémoire de plus de 3.500 casques bleus qui ont perdu la vie en servant sous le drapeau des Nations-Unies depuis 1948, dont 117 hommes et femmes en 2016.

Il a souligné que ses pensées vont également aux six soldats de la paix qui ont accepté le sacrifice suprême pour construire la paix en République Centrafricaine.

Il a dit mesurer tous les jours les efforts des soldats de la paix pour restaurer la paix et la stabilité dans le pays et a réaffirmé la ferme volonté du gouvernement de créer les meilleures conditions en vue de favoriser un retour rapide à la paix et à la stabilité.

Bien que le chemin de la paix soit long et parfois semé díembûches à cause des ennemis de la paix, le gouvernement est déterminé à conduire le pays vers la voix díune réconciliation durable, a-t-il affirmé.

Le Chef du gouvernement a rappelé que seule la paix conditionne le vivre ensemble, la cohésion sociale et le développement économique.

La Représentante Adjointe Diane Corner a, quant à elle, indiqué quíen République Centrafricaine, cette journée est destinée à rendre hommage à tous ceux qui ont consenti le sacrifice suprême, non seulement ici mais à travers le monde, pour la quête de la paix.

Elle a indiqué reconnaître la contribution louable à la paix dans le pays par les contingents militaires, la police et le personnel civil.

La MINUSCA continuera díassurer une présence solide même dans des zones très difficiles afin de protéger les milliers de gens déplacés à Bria, Bangassou, Alindao, Kaga-Bandoro, Batangafo, et ailleurs, a-t-elle souligné.

Il convient de rappeler que cíest depuis plus de 70 ans que les Nations-Unies mènent des opérations de maintien de la paix dans le monde.

 



Commentaire


Retour en haut